VIDEO. Carlos Tavares, Carlos Ghosn : comment les salaires des patrons du CAC 40 se sont envolé

En 1989, la salaire du patron de Peugeot faisait déjà polémique, mais l'actuel PDG du groupe, Carlos Tavares, gagne six fois plus.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Auditionné par l'Assemblée nationale, mercredi 4 mai, le patron du groupe PSA, Carlos Tavares, a du s'expliquer sur son salaire, quelques jours après la polémique sur celui de son rival Carlos Ghosn chez Renault et Nissan. Pour Tavares, qui gagne 298 fois le Smic, une telle rémunération s'explique par le marché, comme les salaires "d'un joueur de football" ou "d'un pilote de Formule 1". Et dans le CAC 40, la moyenne des salaires continue de s'envoler.

Une augmentation moyenne de 31 % en 3 ans dans le CAC 40

Le cas de Jacques Calvet, l'un des prédécesseurs de Carlos Tavares à la tête de Peugeot, est révélateur. En 1989, la feuille d'impôts de Jacques Calvet est révélée par Le Canard enchaîné. Son salaire ? 2,2 millions de Francs. À l'époque, le chiffre fait scandale. Il représente 45 fois le Smic : c'est moins d'un sixième de ce que gagne aujourd'hui le patron de PSA.

En moyenne, les salaires de grands patrons du CAC 40 ont augmenté d'environ 31% sur les trois dernières années. La hausse la plus spectaculaire est à l'actif de Sébastien Bazin, patron du groupe AccorHôtels, avec + 262%.

Le JT
Les autres sujets du JT
Carlos Tavares, le PDG de PSA, le 11 janvier 2016 au siège du groupe automobile, à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine). 
Carlos Tavares, le PDG de PSA, le 11 janvier 2016 au siège du groupe automobile, à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine).  (ERIC PIERMONT / AFP)