Alstom : qui va payer les TGV ?

C'est un nouveau rebondissement dans l'affaire des TGV de Belfort. Il y a quelques semaines, pour sauver le site d'Alstom et ses salariés, l'État annonçait à la surprise générale l'achat de 15 rames TGV. On apprend aujourd'hui que la facture sera finalement payée par la SNCF.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Qui va payer les 15 TGV pour sauver Alstom Belfort ? Au final, et ce n'est pas ce qui était prévu, ce sera le contribuable. Voilà pourquoi : en octobre, l'usine menace de fermer. L'État décide en catastrophe d'acheter des TGV et de les faire rouler sur une ligne régionale. Une idée décriée. Aujourd'hui, le gouvernement change de stratégie : les trains seront achetés par la SNCF et rouleront bien à grande vitesse sur la nouvelle ligne Bordeaux-Paris. 

La SNCF va renforcer sa compétitivité

Facture pour le groupe : 415 millions d'euros. Mais l'État va faire un geste : alléger une taxe sur les trains régionaux. Économie pour la SNCF : 420 millions d'euros sur cinq ans. Un manque à gagner pour les finances de l'État, et donc pour le contribuable, mais une bonne opération pour la SNCF : "Cette solution va permettre à la SNCF de dégager des moyens financiers supplémentaires et de renforcer la compétitivité de son offre TGV", a-t-elle expliqué dans un communiqué. Les 15 rames doivent être livrées en 2019, et 2020.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le PDG d\'Alstom Henri Poupart-Lafarge estime que le site de Valenciennes peut être confiant pour l\'avenir. 
Le PDG d'Alstom Henri Poupart-Lafarge estime que le site de Valenciennes peut être confiant pour l'avenir.  (THOMAS LO PRESTI / MAXPPP)