Alstom : les salariés manifestent pour sauver le site de Belfort

Plusieurs centaines de salariés du site d'Alstom de Belfort sont venus en TGV ce mardi 27 septembre pour un rassemblement devant le siège du groupe.

Voir la vidéo

Mis à jour le , publié le

Ils ont pris position toute la journée sous les fenêtres de la direction d'Alstom à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis). Des salariés venus spécialement de Belfort pour défendre leur usine. Parmi eux, de nombreuses familles dont une composée de trois générations qui dépendent du site d'Alstom de Belfort. "Je tiens à ce qu'on reste en famille dans l'usine de Belfort et qu'on ne se sépare pas tous", explique une femme, membre de cette famille.  

Plusieurs leaders syndicaux ont fait le déplacement 

Des salariés qui refusent de se résigner dans l'attente d'une réponse définitive de leur direction. "J'ai toujours travaillé à Belfort depuis l'école d'apprentissage donc faut qu'on se batte pour que le site soit pérennisé à Belfort", assure un salarié d'Alstom. Plusieurs leaders syndicaux ont fait le déplacement pour soutenir cette mobilisation inédite démarrée à 6h ce matin. À la gare de Belfort, 300 salariés en tenue étaient présents au petit matin pour embarquer dans un TGV spécial fabriqué en partie dans leur usine. Le PDG d'Alstom, entendu aujourd'hui à l'Assemblée nationale, ne voit pour l'instant pas de solution durable pour l'usine de Belfort.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les salariés d'Alstom manifestent contre la fermeture du site de Belfort (Territoire de Belfort), au siège social du groupe à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), mardi 27 septembre.
Les salariés d'Alstom manifestent contre la fermeture du site de Belfort (Territoire de Belfort), au siège social du groupe à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), mardi 27 septembre. (MAXPPP)