"En 2016, les Français ont un peu plus placé de l'argent sur le Livret A", une "épargne de précaution"

Malgré un taux historiquement faible, le Livret A reste un produit d'épargne très répandu en France. Cependant, l'assurance-vie concurrence de plus en plus le Livret A a déclaré Philippe Crevel, le président du Cercle des épargnants, lundi sur franceinfo.

Le Livret A (Photo d\'illustration).
Le Livret A (Photo d'illustration). (DENIS CHARLET / AFP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Après deux années dans le rouge, le Livret A renoue avec une collecte positive en 2016. C'est-à-dire que les ménages ont déposé plus d'argent sur leur Livret A qu'ils n'en ont retiré. En effet, les dépôts ont dépassé les retraits à hauteur de 1,75 milliard d'euros, selon les chiffres de la Caisse des dépôts publiés lundi. Ces chiffres ne sont pas étonnant pour Philippe Crevel, le président du Cercle des épargnants. "Le Livret A est l'épargne de précaution", a-t-il déclaré lundi 23 janvier sur franceinfo.

franceinfo : Qui sont ces Français qui préfèrent le Livret A ?

Philippe Crevel : Un peu tout le monde. C'est un produit qui est diffusé à plus de deux tiers des ménages. On s'en sert également comme l'annexe d'un compte courant. En 2016, les Français ont un peu plus placé de l'argent sur le Livret A, en épargne de précaution. 

Est-ce vu comme un placement ?

0,75% est un niveau historiquement bas. En 2014 et 2015, les Français se sont détournés de ce produit d'épargne. Ils considéraient que ça n'était pas suffisamment bien payé. En 2016, on a en partie digéré la baisse du taux. On se dit qu'il vaut mieux le laisser dormir sur le Livret A que sur le compte courant avec un taux à 0%.

Y a-t-il d'autres placements plus intéressants que le Livret A ?

Le premier en importance, en volume, c'est l'assurance-vie. C'est 1 600 milliards d'euros quand le Livret A tourne autour de 250 milliards d'euros. L'assurance-vie, depuis trois ans, connaît un rythme de progression. C'est un placement à plus long terme, qui rentre un peu en concurrence avec le Livret A.

Est-ce que la nouvelle formule de calcul est moins favorable aux épargnants ?

C'est un peu l'objectif du gouvernement. Le taux du Livret A est politique. Changer le taux de ce livret, c'est changer le taux du produit d'épargne populaire des Français. C'est toujours très difficile. Le rendement du Livret A est en train de diminuer mois après mois. 

Reportage sur le Livret A et interview de Philippe Crevel, président du Cercle des épargnants.

00:00-00:00

audio
vidéo