En 20 ans, le montant total des dix plus grandes fortunes françaises a été multiplié par douze

Selon le classement du magazine "Challenges", le PIB français augmente moins rapidement que les richesses des grandes fortunes.

Bernard Arnault donne un discours, à Paris, le 16 juin 2017. 
Bernard Arnault donne un discours, à Paris, le 16 juin 2017.  (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

En 1996, il "suffisait" de posséder 14 millions d'euros pour faire son entrée au classement des 500 plus grandes fortunes françaises établi par Challenges. Il faut désormais 130 millions d'euros pour figurer dans l'édition 2017, publiée mercredi 28 juin. En vingt ans, le montant total des dix plus grandes fortunes françaises a été multiplié par douze. Un chiffre que l'hebdomadaire présente comme un élément du débat sur les inégalités puisque le produit intérieur brut français n'a pas doublé sur la même période.

Des fortunes dopées par la Bourse

Alors que le classement 2016 avait été marqué par une performance mitigée des très grandes fortunes, sur fond de morosité de la Bourse, elles ont cette fois bénéficié de l'élan des marchés financiers lors des derniers mois. Bernard Arnault est le symbole le plus probant de ce rattrapage, puisque son patrimoine a directement bénéficié d'un bond de plus de 50% de l'action LVMH depuis juin 2016.

Le PDG du groupe de luxe LVMH reprend ainsi la première place de ce classement, qu'il avait brièvement abandonnée en 2016 au bénéfice de Liliane Bettencourt, héritière des cosmétiques L'Oréal. Avec un patrimoine estimé à 46,9 milliards d'euros, Bernard Arnault et sa famille ont vu leur fortune bondir de près de moitié depuis un an.