Spectaculaire rebond de l'épargne salariale

Les sommes versées aux salariés progressent de plus de 7%. Ça n'était pas arrivé depuis des années et c'est un signe de la santé retrouvée des entreprises.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Des sommes colossales versées par les entreprises aux salariés pour compléter leur salaire : près de 17 milliards d'euros en 2015, plus 7,4% en un an. Intéressement, participation, épargne salariale : plus de 8,6 millions de Français en ont bénéficié. Dans cette entreprise, tous les salariés sont concernés : ils devraient même toucher plus d'argent cette année. Ici, les salariés sont concernés par les deux principaux dispositifs. Tout d'abord par l'intéressement, qui est facultatif. Les sommes versées dépendent des résultats ou des performances de l'entreprise. Quant à la participation, elle est obligatoire s’il y a plus de 50 salariés. Ces derniers reçoivent une partie des bénéfices.

Des sommes exonérées d'impôt sur le revenu

Des compléments de revenu avec une fiscalité avantageuse qui ne sera pas modifiée. Bruno Le Maire l'a annoncé : les sommes seront toujours exonérées d'impôt sur le revenu. Pour l'économiste Olivier de Fontenay, directeur général du groupe Eres, il s'agit d'une décision indispensable, car l'épargne salariale dope l'économie. "Une grande partie de cet argent va être épargnée et ensuite réinvestie dans l'économie réelle dans l'entreprise sous forme d'actions et d'obligations et aussi pour financer l'économie sociale et solidaire", selon lui. La hausse de l'épargne salariale est une tendance qui devrait se poursuivre cette année.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les collectivités locales devront compter avec 300 millions d\'euros de moins que prévu pour financer leurs projets en 2017.
Les collectivités locales devront compter avec 300 millions d'euros de moins que prévu pour financer leurs projets en 2017. (MAXPPP)