Avenue de l'Europe, le mag, France 3

VIDEO. Réforme du travail, la faute à l'Europe ? La réponse de J.-C. Mailly (FO)

En pleine rentrée sociale agitée pour cause de réforme du Code du travail, le magazine "Avenue de l'Europe" reçoit Jean-Claude Mailly. Le secrétaire général du syndicat Force ouvrière est invité à se prononcer sur le rôle des institutions européennes dans le réaménagement du travail dans l'Union européenne, et d'abord en France.

Voir la vidéo
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

En France, la réforme du travail qui fait l'actualité et un grand nombre de mécontents s'avère plutôt "soft" par rapport à celles qu'ont connues l'Espagne, le Portugal et surtout la Grèce (voir les reportages du magazine "Avenue de l'Europe"), mises en place après le début de la crise de 2008. Dans ces pays, on constate un effondrement de la négociation collective, souligne Jean-Claude Mailly. "Ce qui est important, c'est que l'on conserve la référence nationale, avec des aménagements possibles." Le 13 septembre, le secrétaire général de Force ouvrière était l'invité du magazine.

Que peut-on faire contre le chômage de masse ? L'élément clé pour diminuer durablement le chômage, selon J.-C. Mailly, ce n'est pas le Code du travail, mais plutôt l'activité économique – l'instabilité juridique due aux réformes successives ajoutant aux difficultés.

La faute à l'Europe ? Ces réformes du travail sont-elles imposées par Bruxelles et l'Allemagne ? "Trop simpliste", pour J.-C Mailly. "Tous ces traités ont été avalisés par les gouvernements, rappelle-t-il. Ce que nous contestons, c'est le mode de fonctionnement au niveau européen, ces logiques économiques qui, avec la monnaie commune interdisant la dévaluation, obligent à la déflation salariale : sur les salaires, sur l'emploi, sur la protection sociale."

"Il faut un vrai pilier social européen"

Faut-il ajuster es prélèvements sociaux, qui seraient supérieurs à la moyenne européenne ? Un faux débat, répond le secrétaire général de FO, qui penche pour une harmonisation fiscale au niveau européen, "un vrai pilier social européen".

Que penser de l'action du gouvernement sur la directive des travailleurs détachés (renforcer le contrôle, limiter la fraude) ? "La position de la France va dans le bon sens", juge J.-C. Mailly, relevant que la Roumanie, la Slovénie ou l'Allemagne se montrent plus ouvertes sur la question que la Pologne...

Enfin, quelle est sa réaction à l'interview de cet avocat grec du travail réalisée par le magazine, qui affirme que l'Europe a poussé la Grèce à sortir du cadre de l'Union européenne, bafouant sa propre Charte sociale ? "Il a raison. Ça montre bien que l'Europe n'est pas sur de bons rails. (...) Il faut une harmonisation par le haut."

Une interview diffusée dans "Avenue de l'Europe" le 13 septembre 2017.

JCMailly
JCMailly (CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 3)