Une conférence de DRH cible de l'extrême gauche

Les membres d'un collectif d'extrême gauche s'en sont pris jeudi 12 octobre à une conférence rassemblant les DRH de plusieurs grands groupes français. Des voitures ont été incendiées et cinq personnes sont en garde à vue.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

L'image d'une voiture de luxe incendiée dans le bois de Boulogne restera comme le symbole d'une journée qui a vu un congrès regroupant notamment les DRH de plusieurs grands groupes du CAC 40. Des affrontements entre forces de l'ordre et une centaine de militants radicaux d'extrême gauche ont en effet eu lieu à l'occasion de cette réunion. "On nous a avertis qu'il y a avait des manifestants cagoulés dehors. [...] En sortant à l'heure du déjeuner, j'ai récupéré ma voiture complètement brûlée", témoigne l'un des participants.

"Chasse au DRH"

Le 21 septembre dernier, un collectif d'extrême gauche avait prévu cet "événement" intitulé "Chasse au DRH" à l'occasion de ce congrès, qui voyait la participation de représentants de sociétés comme La Poste, Orange, Carrefour, Renault, Air France ou la Société Générale. La ministre du Travail Muriel Pénicaud aurait logiquement dû se rendre à ce congrès, mais a finalement annulé sa venue. La réforme du Code du travail, qui tend particulièrement le climat social depuis plusieurs semaines, était au cœur des discussions lors de cette réunion.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un groupe d\'extrême gauche s\'en prend aux DRH
Un groupe d'extrême gauche s'en prend aux DRH (France 3)