Réformes : Les Français "détestent cela", selon Emmanuel Macron

Alors que les concertations autour de la réforme du Code du travail s'achèvent ce vendredi 25 août, Emmanuel Macron a estimé que les Français étaient en général hostiles aux réformes. Une remarque perçue comme une critique par le syndicaliste CGT Philippe Martinez. 

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Emmanuel Macron n'aurait pas apprécié les critiques de François Hollande sur les réformes prévues. Alors qu'il est à l'étranger en Roumanie, le chef de l'État s'autorise un commentaire sur la politique nationale et passe à l'offensive pour défendre son action. "La France n'est pas un pays réformable", assure-t-il. "Beaucoup ont essayé : ils n'ont pas réussi, parce que les Françaises et Français détestent les réformes. Dès qu'on peut éviter les réformes, on ne les fait pas ! C'est un peuple qui déteste cela".

"Les Français refusent les mauvaises réformes"

Allusion indirecte à la réforme du droit du travail présentée la semaine prochaine. La CGT, qui appelle à manifester le 12 septembre, est déjà vent debout. Philippe Martinez, son secrétaire général, trouve les propos du chef de l'État déplacés. "Ce n'est pas la première fois que M. Macron pense que les Français sont des imbéciles", lâche-t-il. "Ҫa veut dire que les Français, quand on leur propose une réforme, sont trop bêtes pour comprendre ce qu'on leur propose. [...] Les Français refusent les mauvaises réformes". Alors qu'il se faisait rare dans les médias, Emmanuel Macron change de stratégie de communication. Bientôt, il devrait s'adresser aux Français pour tenter d'expliquer sa politique. À quel moment et sous quelle forme ? Rien n'est encore arrêté.

Le JT
Les autres sujets du JT
Emmanuel Macron lors d\'une conférence de presse à Varna (Bulgarie), le 25 août 2017.
Emmanuel Macron lors d'une conférence de presse à Varna (Bulgarie), le 25 août 2017. (DIMITAR DILKOFF / AFP)