La loi Travail version macron est "une prime donnée au patronat le plus rétrograde"

L'économiste Christophe Ramaux et le journaliste Étienne Lefebvre débattent dans le Grand Soir 3 ce mardi 6 juin de la loi Travail version Macron.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

La mesure la plus importante de la réforme du Code du travail pour Etienne Lefebvre, rédacteur en chef aux Échos, est "la sécurisation des patrons de PME sur l'embauche. Même sur cette mesure polémique qu'est le plafond des indemnisations aux prud'hommes, des salariés peuvent y gagner. Actuellement, tout le monde est perdant. Il y a plein de conflits, très peu de conciliation. Il y a des délais très longs. Avec un plafond, on peut avoir davantage de conciliation et des conseils désengorgés".

"Dumping généralisé"

Ce qui outre le plus Christophe Ramaux, membre des Économistes atterrés, "c'est l'idée que les accords d'entreprise vont primer sur les accords de branche. C'est terrible. C'est vraiment le dumping généralisé. C'est la prime donnée au patronat le plus rétrograde".

C'est "indispensable" de simplifier la vie des chefs d'entreprise et de sécuriser les salariés et c'est "faisable", conclut le journaliste. Pour l'enseignant au centre d'économie de la Sorbonne, il est clair que "les perdants de cette loi El-Khomri encore plus dure seront les salariés. On va à nouveau complexifier le droit du travail".

Le JT
Les autres sujets du JT
Les partenaires sociaux se réunissent ce mercredi 15 février pour envisager des pistes de financement du système d\'assurance chômage. Où trouver l\'argent pour couvrir les dépenses chômage ? C\'est le thème du duel éco du Grand Soir 3, ce mardi 14 février, entre l\'économiste Christophe Ramaux et le journaliste des Echos, Étienne Lefebvre.
Les partenaires sociaux se réunissent ce mercredi 15 février pour envisager des pistes de financement du système d'assurance chômage. Où trouver l'argent pour couvrir les dépenses chômage ? C'est le thème du duel éco du Grand Soir 3, ce mardi 14 février, entre l'économiste Christophe Ramaux et le journaliste des Echos, Étienne Lefebvre. (France 3)