Primaire : la suppression de fonctionnaires au cœur du débat

Autres controverses entre les deux candidats : les choix économiques de leurs programmes.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

Alain Juppé accuse François Fillon de proposer un programme brutal, en particulier pour les fonctionnaires. En cause, la suppression de 500 000 emplois, soit 10 % des effectifs. Une cure d'austérité de la fonction publique promise par les deux candidats, mais Alain Juppé prévoit lui, 250 000 emplois en moins. Le programme de François Fillon est-il réaliste ? Dans l'équation du candidat, sur 116 000 départs à la retraite chaque année, un sur deux n'est pas remplacé. Soit 58 000 postes en moins. Un contractuel sur deux ne voit pas non plus son contrat renouvelé. Résultat : 108 000 suppressions de postes de fonctionnaires chaque année, soit 540 000 sur le quinquennat.

Moins de fonctionnaires, mais des durées de travail plus longues

Le service public peut-il encaisser un tel choc ? Les économistes sont divisés : "Quelle sera la qualité du service public, de l'enseignement et de la sécurité?" interroge Mathieu Plane, économiste. Moins de fonctionnaires, qui travaillent plus longtemps. François Fillon veut imposer les 39 heures alors que Alain Juppé veut d’abord négocier. Les deux veulent rétablir des jours de carence en cas d'arrêts maladie : un seul jour pour François Fillon, deux pour Alain Juppé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Pour sa défense, le fonctionnaire espagnol dit s\'être retrouvé avec \"rien à faire\" jusqu\'en 2010.
Pour sa défense, le fonctionnaire espagnol dit s'être retrouvé avec "rien à faire" jusqu'en 2010. (MOOD BOARD / REX / SIPA)