Fonctionnaires : au coeur des débats de chaque élection présidentielle

Les fonctionnaires, leurs effectifs et leurs revendications sont des thèmes récurrents lors de chaque campagne présidentielle depuis cinquante ans. Pourquoi les fonctionnaires occupent-ils une telle place dans les débats ?

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Dans la France de l'après-guerre, la fonction publique est un statut prestigieux et valorisé. Le général de Gaulle annonce en grandes pompes à la télévision les augmentations de salaires des fonctionnaires. En 1974 puis en 1981, les fonctionnaires sont au coeur des deux campagnes de François Mitterrand. La gauche se fait l'apôtre d'un service public renforcé. Pourtant, avec le tournant de la rigueur, les fonctionnaires manifestent à plusieurs reprises contre les gouvernements de gauche.

"Dégraisser le mammouth"

Avec l'arrivée de la droite au pouvoir en 1995, c'est la rupture. Il y a alors 5 millions d'agents publics en France. Selon le premier ministre Alain Juppé, ils coûtent cher. Il propose alors une cure d'amaigrissement. Il tente une réforme des retraites, mais c'est un échec cuisant. Les fonctionnaires descendent massivement dans la rue. Même la gauche se met à cibler la fonction publique, à l'instar de Claude Allègre, qui déclare qu'il faut "dégraisser le mammouth" à propos des enseignants. Les fonctionnaires représentent alors le quart de la dépense publique.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'ancien ministre de l\'Education, Claude Allègre, lors d\'un meeting du candidat UMP à l\'élection présientielle, Nicolas Sarkozy, à Toulouse, le 29 avril 2012. 
L'ancien ministre de l'Education, Claude Allègre, lors d'un meeting du candidat UMP à l'élection présientielle, Nicolas Sarkozy, à Toulouse, le 29 avril 2012.  (ERIC FEFERBERG / AFP)