GM&S : fin du blocage des salariés à l'usine PSA de Poissy

Les salariés de l'équipementier automobile creusois, placé en redressement judiciaire, se sont réunis devant le site de PSA à Poissy mardi. Ils ont été dispersés en début d'après-midi.

Les salariés de GM&S rassemblés devant le site PSA de Poissy, mardi 5 septembre 2017.
Les salariés de GM&S rassemblés devant le site PSA de Poissy, mardi 5 septembre 2017. (ISABELLE RAYMOND / RADIO FRANCE)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Les salariés de GM&S se sont rassemblés, mardi 5 septembre, devant le site PSA de Poissy, dans les Yvelines. Selon la journaliste de franceinfo présente sur place, ils ont été dispersés en début d'après-midi, mais sont restés devant l'usine. En fin d'après-midi, les salariés ont annoncé la levée du blocage.

Cette centaine de salariés réclament de meilleurs indemnités de licenciement et davantage de salariés repris dans l'offre de l'emboutisseur GMD.

PSA est l'un des principaux clients de GM&S que les salariés tiennent en partie pour responsables de l'échec financier de leur entreprise.

Durant la matinée, les salariés ont bloqué la sortie d'un camion de l'usine PSA. Le camion en question a pu finalement sortir du site après la dispersion des manifestants. 

L'équipementier automobile basé à La Souterraine, dans la Creuse, a été placée en redressement judiciaire en décembre et liquidée en juin. Elle est actuellement dans l'attente d'une décision du tribunal de commerce sur une possible offre de reprise

Une seule offre de reprise a été enregistrée par le tribunal de commerce de Poitiers : elle émane du leader français de l'emboutissage GMD et ne permettrait de sauver que 120 emplois sur les 277 que compte le site de La Souterraine. Lundi, le tribunal a mis sa décision en délibéré au jeudi 7 septembre.