24 mois de prison avec sursis pour les huit de Goodyear

Le procès en appel des huit anciens salariés de Goodyear Amiens accusés d'avoir séquestré deux dirigeants a eu lieu ce mercredi 19 octobre.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Devant le tribunal correctionnel d'Amiens, ils se sont mobilisés toute la journée. Des milliers de militants CGT et syndicalistes venus soutenir les huit anciens salariés Goodyear pour leur procès en appel. Ils avaient été condamnés à de la prison ferme en première instance. En fin d'après-midi, le réquisitoire tombe. Le procureur demande 24 mois de prison, avec sursis cette fois.

Des faits qui remontent à 2014

Les faits qui leur sont reprochés remontent à 2014. Deux directeurs de l'entreprise ont été retenus pendant 30 heures. Les deux cadres et l'entreprise renonceront finalement à porter plainte. Le parquet, lui, maintient les poursuites, et en janvier 2016, les huit sont condamnés à 24 mois de prison, dont neuf fermes. Les soutiens ont défilé toute la journée, comme Jean-Luc Mélenchon ou encore Philippe Martinez.

Le JT
Les autres sujets du JT
Six des huit salariés de Goodyear, poursuivis pour \"séquestration et violences en réunion\", assis à l\'intérieur du Palais de justice à Amiens, le 19 octobre 2016. 
Six des huit salariés de Goodyear, poursuivis pour "séquestration et violences en réunion", assis à l'intérieur du Palais de justice à Amiens, le 19 octobre 2016.  (FRANCOIS NASCIMBENI / AFP)