GM&S : les salariés bloquent à nouveau leur usine de La Souterraine, dans la Creuse

gmd Les salariés de GM&S ont décidé, mardi, de bloquer à nouveau le site de La Souterraine (Creuse), considérant que l'État "bâcle" ce dossier.

Dans le local CGT des GM&S dans la Creuse.
Dans le local CGT des GM&S dans la Creuse. (ISABELLE RAYMOND / RADIO FRANCE)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Les salariés de GM&S ont voté, mardi 13 juin, le blocage de l'usine de La Souterraine dans la Creuse, indique France Bleu Creuse, provoquant l'arrêt total de la production. Dans un communiqué, la CGT de GM&S dénonce "la volonté évidente de l’État de bâcler notre dossier". L'équipementier automobile est placé en redressement judiciaire depuis le mois de décembre 2016.

Selon le syndicat, le gouvernement n'a exposé qu'une seule solution de reprise pour l'équipementier automobile en redressement judiciaire. Il s'agit de celle du groupe GMD, comme l'annoncé en avril France Bleu, qui propose de reprendre 140 salariés sur 277. "137 familles vont rester sur le carreau, et l'on nous demande de s'en satisfaire", regrette la CGT.

Les syndicats, reçus lundi après-midi au ministère de l'Économie par la cellule de crise mise en place par le gouvernement, s'entretiendront de nouveau avec cette cellule de crise, mercredi après-midi. Cette réunion se fera en visioconférence depuis la préfecture de la Creuse, à Guéret. Les salariés sont invités à participer à une opération escargot, mercredi à 14h30, depuis le site de La Souterraine jusqu'à la préfecture.

Une autre réunion est prévue vendredi au ministère de l'Économie, en présence du ministre Bruno Le Maire. La prochaine audience au tribunal de commerce de Poitiers est prévue le 23 juin prochain.