GM&S : après l'usine Renault de Flins, les salariés de l'équipementier automobile se dirigent vers le site PSA de Sept-Fons

La centaine de salariés de l'équipementier automobile creusois GM&S ont quitté, mercredi à la mi-journée, l'usine Renault de Flins-sur-Seine (Yvelines) pour rejoindre le site PSA de Sept-Fons (Allier).

Des salariés de GM&S avaient déjà bloqué le site PSA de Sept-Fons (Allier), le 5 juillet 2017.
Des salariés de GM&S avaient déjà bloqué le site PSA de Sept-Fons (Allier), le 5 juillet 2017. (MAXPPP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Après l'usine PSA de Poissy (Yvelines), celle de Renault à Flins-sur-Seine, les salariés de l'équipementier automobile creusois GM&S se dirigent vers le site PSA de Sept-Fons dans l’Allier, mercredi 6 septembre.

La centaine de salariés a quitté à la mi-journée les Yvelines et le site Renault de Flins-sur-Seine pour prendre la direction de l'Allier. Depuis mardi, les salariés font le tour des sites de PSA pour en bloquer les accès. Le fonctionnement de l'usine de Sept-Fons avait déjà été perturbé en juillet dernier. PSA avait eu recours à des hélicoptères pour faire sortir certaines pièces.

Le tribunal de commerce de Poitiers (Vienne) doit rendre, jeudi, sa décision sur l'offre de reprise l'équipementier automobile par GMS. Au total, 120 emplois sur 277 sont en jeu sur le site de la Souterraine, en Creuse.

Les salariés de GM&S souhaitent faire pression sur les deux principaux clients de l'équipementier automobile : PSA et Renault. Ils estiment que le plan de reprise n'est pas suffisant. Ils demandent aussi des indemnités supra-légales pour tous les ouvriers licenciés.