Déchets toxiques : selon ArcelorMittal, "aucun acide pur n'a été déversé" à Florange

Le groupe sidérurgique s'engage à ce que "l'enquête sur des irrégularités supposées (...) se termine au plus vite". Un chauffeur intérimaire dans une entreprise sous-traitante d'ArcelorMittal avait déclaré avoir déversé de l'acide dans un crassier à Florange.

Le crassier de Florange.
Le crassier de Florange. (MAXPPP)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

ArcelorMittal affirme mardi 18 juillet sur son compte Twitter être "certain qu'aucun acide pur n'a été déversé dans la zone de stockage de résidus de Florange", et souligne que les équipes du groupe sidérurgique "font tout leur possible" pour que "l'enquête sur des irrégularités supposées (...) se termine au plus vite".

Il y a deux semaines, un chauffeur de camion, intérimaire dans une entreprise sous-traitante de l'usine ArcelorMittal de Florange, avait raconté, vidéo à l'appui, avoir été contraint de déverser de l'acide dans un crassier, au lieu de le transporter dans un centre de recyclage.

Après ces révélations, une enquête préliminaire a été ouverte par le parquet de Thionville pour atteinte à l'environnement.

De son côté, le groupe sidérurgique a ouvert une enquête interne et a porté plainte contre X. Il précise mardi que ce dépotoir est "une zone contrôlée où ArcelorMittal est autorisé à déverser des substances non-dangereuses", et où "des mesures environnementales sont régulièrement réalisées".