Discrimination positive : peut-elle corriger les inégalités ?

L'idée d'instaurer une discrimination positive est inscrite dans le programme de Benoît Hamon. La droite parle de démagogie. Que faut-il en penser ?

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

En France aujourd'hui, nous sommes tous égaux en droit, mais en principe, car dans certaines situations, ce n'est pas le cas. Des portes se ferment, notamment pour les personnes issues de la diversité. De ce constat est née l'idée de discrimination positive. Créer des inégalités pour favoriser dans les faits l'égalité et rouvrir les portes.

Une politique d'ouverture

Les États-Unis sont un des premiers pays à avoir appliqué le principe de discrimination positive, notamment par l'instauration de quotas ethniques dans les années 1960. En France, la constitution l'interdit, mais d'autres mesures de discrimination positive font partie de notre société : les moyens supplémentaires alloués aux zones urbaines sensibles, la parité homme-femme en politique ou encore la loi sur les logements sociaux favorisant la mixité sociale.

Le JT
Les autres sujets du JT
Si les chiffres du ministère de l\'Education confirment une certaine mixité sociale dans le cursus général du collège, les catégories défavorisées sont sur-représentées dans les filières particulières, commes les Segpa.
Si les chiffres du ministère de l'Education confirment une certaine mixité sociale dans le cursus général du collège, les catégories défavorisées sont sur-représentées dans les filières particulières, commes les Segpa. (MAXPPP)