Airbus : 582 suppressions de postes pour la filiale hélicoptères

En difficulté, la filiale d'hélicoptères d'Airbus a dévoilé un plan social hier, mercredi 26 octobre, 582 suppressions de postes sont prévues, plus que ce qui avait été annoncé.

Voir la vidéo
France 3

Mis à jour le , publié le

Cette fois, plus de doute, la branche hélicoptère du groupe Airbus est en perte de vitesse. Dans une conjoncture économique déjà difficile sur le plan international, la perte récente d'un contrat de trois milliards d'euros avec la Pologne a achevé de plomber les carnets de commandes. Aujourd'hui, certaines chaînes de montage tournent déjà au ralenti et ce sont donc 582 emplois qu'Airbus envisage de supprimer pour traverser cette mauvaise passe.

Les syndicats sont inquiets

Les syndicats avaient anticipé ces suppressions d'emplois, mais à hauteur de 400. Le chiffre annoncé par la direction a jeté un froid. Si aucun licenciement sec n'est prévu, si les départs se feront sur la base du volontariat, les syndicats sont néanmoins inquiets. Les négociations vont durer quatre mois, c'est ce que prévoit la législation. Le groupe Airbus devra préciser d'ici là quelle enveloppe financière il devra mettre sur la table pour financer ce plan social.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Les hélicoptères d\'Airbus de type Caracal, ici en démonstration en mai 2015 en Pologne, ne semblent plus intéresser Varsovie
Les hélicoptères d'Airbus de type Caracal, ici en démonstration en mai 2015 en Pologne, ne semblent plus intéresser Varsovie (PAWEL JASKOLKA / MAXPPP)