Un CE géré par la CGT condamné pour avoir fait cumuler 184 CDD à une employée

Le tribunal de Nancy a condamné l'employeur à payer 40 674 euros à son ancienne salariée.

Une manifestation de cheminots à Paris, le 4 avril 2012.
Une manifestation de cheminots à Paris, le 4 avril 2012. (MAXPPP)

Mis à jour le , publié le

Le comité d'établissement de la SNCF de Nancy-Metz, géré par des délégués CGT, vient d’être condamné aux prud’hommes pour avoir employé une aide de cuisine en contrat à durée déterminée pendant douze ans, révèle L'Est républicain, mercredi 16 mars. Au total, cette employée a cumulé pas moins de 184 CDD depuis novembre 2000, avant d'être mise à la porte.

Son contrat requalifié en CDI

"On m’a virée du jour au lendemain. Sans explication. Comme ça. Pour donner le poste à quelqu’un qui venait d’arriver. Alors que j’avais tenu les rênes de la cuisine à plusieurs reprises", raconte cette femme au journal.

Le tribunal de Nancy (Meurthe-et-Moselle) a condamné le comité d’établissement à payer un total de 40 674 euros à l’employée, qui a obtenu une requalification de son contrat de travail en CDI à temps complet depuis novembre 2000. Le CE des cheminots de la région a annoncé sa volonté de faire appel, mais devra s'acquitter immédiatement de la somme de 18 564 euros de rappel de salaire.