Chamonix : la pénurie des saisonniers pénalise les hôteliers et restaurateurs

À Chamonix, les restaurateurs et hôteliers sont toujours à la recherche de travailleurs saisonniers. Les travailleurs manquent dans cette région très touristique, mais surtout très couteuse.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Cet hôtel-restaurant près de Chamonix (Haute-Savoie) est fermé quatre midis par semaine, en plein cœur de l’été. Le gérant n’a pas eu le choix, il n’a pas assez de personnel pour ouvrir le midi. L’équipe en place est condamnée à la polyvalence : les plongeurs doivent par exemple aider les femmes de chambre.

Des conditions parfois peu attractives

Mais les conditions sont peu attractives dans cette région où le logement est très couteux. Certains patrons décident donc de loger leurs salariés saisonniers. Mais parfois, le logement ne suffit pas. "Un serveur chez moi est payé 1 700 euros net, il est nourri, logé, dans un logement individuel. Je pense que c’est quand même pas mal. Mais on ne trouve pas…", déplore Dominique Balson, restaurateur. De l’avis général, cette année est particulièrement difficile pour recruter des saisonniers.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une cuisinière épluche des pommes de terre, dans la cantine de Vieille Chapelle (Pas-de-Calais), le 3 octobre 2016.
Une cuisinière épluche des pommes de terre, dans la cantine de Vieille Chapelle (Pas-de-Calais), le 3 octobre 2016. (MAXPPP)