Landes : les détenus ont la clef de leur cellule

Le ministre de la Justice a annoncé la création de 33 établissements pénitentiaires. À la prison de Mont-de-Marsan (Landes), le choix a été fait de laisser plus de liberté de mouvement aux détenus.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Pas de bruit de clef, ni de porte. Pas de cris non plus. Les sons caractéristiques de la prison ont disparu. Et pour cause : les détenus vont et viennent à leur guise. Cela s’appelle le "module respect". Particularité de ce régime carcéral, testé à Mont-de-Marsan (Landes), chaque détenu est libre de ses mouvements, et a la clef de sa cellule. "Un grand soulagement" pour les détenus.

Travail en échange de liberté

En échange de cette liberté, des contraintes beaucoup plus importantes : lever à 7 heures, lit au carré, cellule impeccable. Les détenus sont également soumis à beaucoup plus de fouilles et doivent réaliser 25 heures d’activités par semaine. Les activités sont proposées aux détenus, mais ils ont également la possibilité d’organiser eux-mêmes des ateliers. Aujourd’hui, 227 détenus ont intégré ce module, soit plus d’un tiers de la population carcérale de la prison de Mont-de-Marsan.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vue extérieure de la prison de Sequedin (Nord), le 15 avril 2013.
Vue extérieure de la prison de Sequedin (Nord), le 15 avril 2013. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)