Aulnay-Sous-Bois : le rapport de la police des polices conteste le viol

Dans l'affaire de la violente interpellation d'Aulnay-Sous-Bois (Seine-Saint-Denis), les premières conclusions de l'IGPN écarte la thèse d'un viol délibéré.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Théo a-t-il été violé ou accidentellement blessé ? Dans un rapport rendu public aujourd'hui, ce jeudi 9 février, la police des polices déplore un geste grave, mais non intentionnel. À Aulnay-Sous-Bois (Seine-Saint-Denis), ces conclusions soulignent l'indignation. Qui a-t-il dans ce rapport provisoire de l'IGPN ? D'après la vidéosurveillance, Théo s'est débattu avec trois des quatre policiers, après avoir refusé d'être menotté.

Une version contestée par Théo depuis le début

C'est à cet instant qu'un des policiers reconnaît avoir dérapé, "en portant des coups de matraque en visant ses membres inférieurs". Une version contestée par Théo depuis le début. Pour son avocat, le caractère sexuel de ce geste reste indiscutable. À la sortie de l'hôpital, la famille de Théo a refusé de commenter ce rapport, elle souhaite que l'enquête se poursuive dans le calme.

Le JT
Les autres sujets du JT
A Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), le 6 février 2017.
A Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), le 6 février 2017. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)