VIDEO. Valentin, un lycéen breton de 15 ans, candidat malheureux à l'Académie française

L'adolescent était candidat au fauteuil numéro 5. Mais c'est Andreï Makine qui a été élu.

Voir la vidéo
FRANCE 3 BRETAGNE
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

"J'affronte l'inattaquable, l'Académie française." Enzo Valentin Ogier, jeune lycéen breton de 15 ans, est sûr de son désir, devenir "immortel". L'adolescent, qui a choisi de ne garder que son deuxième prénom, Valentin, était candidat jusqu'à ce jeudi 3 mars au fauteuil numéro 5 de l'écrivaine algérienne Assia Djebar, décédée le 6 février 2015.

Valentin a perdu son pari. L'écrivain d'origine russe Andreï Makine, lauréat du prix Goncourt et du Médicis en 1995 pour Le Testament français, a été élu. Mais l'adolescent avait tout fait pour conquérir le poste. Il avait postulé en envoyant sa lettre à la secrétaire perpétuelle de l'Académie, Hélène Carrère d'Encausse.

Il veut faire passer un message sur la jeunesse

Il disait déjà à France 3 Bretagne que son objectif n'était pas de siéger à l'Académie française, mais de faire passer un message sur la jeunesse : "On dit souvent que la jeunesse va droit dans le mur, j'ai envie de prouver le contraire."

Le lycéen de Lamballe (Côtes-d'Armor) adore lire des essais politiques et des ouvrages sur la géopolitique internationale. Il suit Nicolas Sarkozy et publie un livre, La Nouvelle France.

Valentin Ogier, le 12 février 2016 à Lamballe (Côtes-d'Armor)
Valentin Ogier, le 12 février 2016 à Lamballe (Côtes-d'Armor) (MAXPPP)