VIDEO. A Milan, des centaines d'Italiens ont rendu un dernier hommage à Umberto Eco

L'écrivain italien s'est éteint vendredi, à 84 ans

Voir la vidéo
RAI / EVN
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

C'est au cours d'une cérémonie laïque comme le souhaitait l'auteur du bestseller Le Nom de la Rose, qui s'est tenue dans la cour du château des Sforza, à Milan, que des centaines d'Italiens ont rendu un dernier hommage à Umberto Eco, mardi 23 février, saluant le grand intellectuel célébré dans le monde entier

Umberto Eco s'est éteint vendredi, à 84 ans, emporté par un cancer. "Il est difficile de parler d'Umberto Eco, ce maître de la parole", "ce génie" si "important pour la culture italienne", a souligné son ami et éditeur historique, Mario Andreose, qui animait la célébration.

"Nous avons perdu un maître, mais nous n'avons pas perdu sa leçon"

Autour du cercueil, recouvert de fleurs, une dizaine de proches, personnalités politiques ou académiques, ont pris la parole, distillant hommages, anecdotes ou blagues ayant jalonné leur rencontre avec Umberto Eco, un touche-à-tout à la fois philosophe, sémiologue, linguiste, historien et écrivain.

"Eco est le symbole de ce classicisme novateur dont nous avons tant besoin. Nous avons perdu un maître, mais nous n'avons pas perdu sa leçon. Cher professeur Eco, cher Umberto, aujourd'hui n'est pas un adieu", a souligné la ministre de l'Education, Stefania Gannini, présente sur les lieux.

Né en janvier 1932, ce polyglotte a également écrit des dizaines d'essais sur des sujets aussi éclectiques que l'esthétique médiévale, la poétique de James Joyce, la mémoire végétale, James Bond, l'art du faux, l'histoire de la beauté ou celle de la laideur.

Le cercueil d'Umberto Eco quitte la cour du Château des Sforza, à Milan lors de la cérémonie funéraire le 23 Février 2016, Milan
Le cercueil d'Umberto Eco quitte la cour du Château des Sforza, à Milan lors de la cérémonie funéraire le 23 Février 2016, Milan (PIER MARCO TACCA / ANADOLU AGENCY / AFP)