Sécurité : le ministre de l'Intérieur veut mettre en place une nouvelle police de proximité

Le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb veut mettre en place une police proximité. Pour le moment, aucune information sur le calendrier. Mais ce sera en tout cas le retour d'un marqueur idéologique qui a longtemps marqué droite et gauche.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

La police de proximité version 2017 devrait s'appeler police de sécurité du quotidien. Dans les colonnes du Figaro, le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb annonce sa mise en place d'ici la fin de l'année. Symbole de la politique sécuritaire de Lionel Jospin elle a été créée en 1998. Son rôle : retisser du lien avec la population et réduire le sentiment d'insécurité. Mais très vite cette police de proximité est critiquée. Plusieurs rapports de l'IGPN dénoncent son inefficacité. Après cinq ans d'existence, c'est Nicolas Sarkozy, alors ministre de l'Intérieur qui l'enterre, avec des mots cinglants.

"On prévient certains risques"

Et 13 ans plus tard en campagne, Emmanuel Macron y répond directement. "La police de proximité ne servait pas uniquement à jouer au football avec les enfants. Quand on est présent sur le terrain, on comprend ce qui en train de se jouer. On prévient certains risques", déclarait le candidat Macron. Mais aujourd'hui, les syndicats policiers s'interrogent. Beaucoup d'inconnues pour cette nouvelle police de proximité, à l'heure où l'état d'urgence et la lutte contre le terrorisme mobilisent les effectifs.

Le JT
Les autres sujets du JT
Gérard Collomb à la sortie du Conseil des ministres, le 28 juillet 2017.
Gérard Collomb à la sortie du Conseil des ministres, le 28 juillet 2017. (MAXPPP)