Présidentielle : les meetings des candidats placés sous haute sécurité

Suite à l'arrestation de Clément Baur et Mahiedine Merabet, certains candidats ont bénéficié d'une protection renforcée, et les meetings font l'objet d'une surveillance accrue de la part d'unités spécialisées.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Au Zénith de Toulouse (Haute-Garonne), pour le meeting de Benoît Hamon, la sécurité est renforcée. Postés devant chaque accès, des policiers, et autour du site, des renforts prêts à intervenir. Impossible d'assister à ce meeting sans passer les différents filtres. La procédure passe d'abord par une fouille systématique des sacs. "La présence des forces de l'ordre juste ici, je trouve ça tout à fait rassurant, je me sens en sécurité", confie un militant. Puis c'est un deuxième filtre, avec palpation cette fois. Si ces procédures sont parfois longues, les participants les acceptent volontiers dans ce contexte d'attentat.

Un hélicoptère en renfort

À Lille (Nord), un hélicoptère survole la foule venue entendre François Fillon. Là aussi, le périmètre est élargi, et les forces de l'ordre en nombre. Dans la salle, la sécurité encadre le candidat au plus près, à l'affût du moindre élément suspect. De même, lorsque François Fillon décide d'aller au contact de la foule, il est surveillé de près.

Le JT
Les autres sujets du JT
Marine Le Pen entourée de ses agents de sécurité, lors de l\'élection présidentielle de 2012. (Photo archives)
Marine Le Pen entourée de ses agents de sécurité, lors de l'élection présidentielle de 2012. (Photo archives) (JOEL SAGET / AFP)