Police de proximité : mise en place dès la fin de l'année

Promesse de campagne d'Emmanuel Macron, la police de proximité sera mise en place dès la fin de l'année, tel qu'annoncé par le ministère de l'Intérieur, ce mercredi 16 août.

Cette vidéo n'est plus disponible
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Des forces de l'ordre au contact régulier des habitants. C'est le retour de la police de proximité sous un nouveau nom, tel que l'annonce ce mercredi 16 août au matin le ministre de l'Intérieur. "La mise en place de la police de sécurité du quotidien commencera dès la fin de l'année", a dit Gérard Collomb au Figaro. Dans le quartier du Mirail, à Toulouse, zone de sécurité prioritaire, ces unités avaient été supprimées il y a 14 ans. Aujourd'hui, ce sont les brigades spécialisées de terrain qui sillonnent les lieux. Mais elles sont davantage tournées vers l'interpellation, alors les habitants sont enthousiastes à l'idée de retrouver les policiers de proximité.

Dissoute par Nicolas Sarkozy

La police de proximité, c'est un symbole de la politique sécuritaire de la gauche, créée en 1998 par Jean-Pierre Chevènement, ministre de l'Intérieur de Lionel Jospin. Occuper le terrain pour réduire le sentiment d'insécurité. Inefficace, selon Nicolas Sarkozy, nouveau locataire de Beauvau. En 2003, il enterre la mesure d'une déclaration fracassante : "Vous n'êtes pas des travailleurs sociaux", dit-il alors à des membres de la police de proximité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le préjudice global dépasse les 100 000 euros. Au moins 6 victimes se sont fait connaitre. 
Le préjudice global dépasse les 100 000 euros. Au moins 6 victimes se sont fait connaitre.  (PHILIPPE HUGUEN / AFP)