Dans les pas des soldats qui protègent les rues de Paris

Dans le cadre de l'opération Sentinelle, 10 000 militaires sont déployés en France. A Paris, ils sont 2 500. France 2 a suivi un groupe de légionnaires patrouillant dans le 11e arrondissement, le plus touché par les attentats de 2015.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

Les attentats perpétrés en France en 2015 ont eu pour effet de pousser le gouvernement à renforcer drastiquement les mesures de sécurité. Sur tout le territoire, 10 000 militaires sont déployés pour assurer la protection des lieux publics les plus sensibles dans le cadre de l'opération Sentinelle. En Ile-de-France, ils sont 6 000, dont 2 500 à Paris.

Les soldats patrouillent par groupes de quatre. France 2 a suivi un groupe de légionnaires au cœur du 11e arrondissement, le plus meurtri par les attaques perpétrées en 2015. Face au Bataclan, le sergent Maxime, du premier Régiment étranger de génie, ressent quelque chose. "Pour nous, c'était vraiment une douleur intérieure, même si on n'est pas français d'origine. On sert quand même pour ce pays", confie-t-il.

Coût quotidien : un million d'euros

Depuis presque un an, les militaires font partie du paysage. "C'est rassurant", déclare un commerçant. S'ils saluent l'engagement des soldats, certains habitants du 11e arrondissement regrettent tout de même cette situation d'insécurité. A l'affût du moindre mouvement ou colis suspect, le sergent Maxime explique : "Chaque jour, on prend un itinéraire différent, en passant par des endroits comme le Bataclan, Charlie Hebdo, des églises, des écoles...".

Chaque jour, l'opération Sentinelle coûte un million d'euros à la France. Et chaque jour, les militaires en poste à Paris parcourent environ 25 kilomètres avec un équipement d'une quinzaine de kilos. Leur présence rassure.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des militaires français patrouillent dans la gare du Nord à Paris, le 24 août 2015.
Des militaires français patrouillent dans la gare du Nord à Paris, le 24 août 2015. (MAXPPP)