Vendanges historiquement mauvaises en France et en Europe

Les viticulteurs de l'Aude ont manifesté ce mercredi 18 octobre. Les vendanges n'ont pas été bonnes à cause du gel puis de la sécheresse. La hausse des prix ne compensera pas la baisse des volumes.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Sécheresse estivale après le gel du printemps. Le yoyo climatique a frappé les vignes de l'Aude. Même constat dans la plupart des vignobles français. La production est en net recul par rapport à l'an dernier. C'est dans le Jura que le vignoble est le plus durement touché (-61%), suivi du Bordelais (-40%) et de l'Alsace (30%). Partout cette même question : le changement climatique est-il responsable ?

Hausse des prix inévitable

Une certitude, dans le Bordelais comme ailleurs, il a fallu vendanger plus tôt. La production européenne chute elle aussi (-14%). Si la France accuse le coup (-18%), l'Italie (-26%) et l'Espagne (-120%) font pire. La filière fait ses comptes. Dans la coopérative alsacienne de Wihr-au-Val, on sait déjà que la trésorerie sera dure à équilibrer cette année. Les bouteilles coûteront plus cher, le seul moyen peut-être de s'en sortir. Les vendanges 2017 pourraient bien sonner le glas d'exploitations déjà fragilisées par une concurrence étrangère de plus en plus féroce.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les vendanges dans une parcelle de Marsanney-la-Côte, près de Dijon, en 2014
Les vendanges dans une parcelle de Marsanney-la-Côte, près de Dijon, en 2014 (TARDIVON JC / MAXPPP)