Salon de l'agriculture : parfum de primaire à droite

Ce mercredi 2 mars, trois ténors du parti Les Républicains ont arpenté les allées du salon sans jamais se croiser. Nicolas Sarkozy, François Fillon et Bruno Le Maire étaient à la reconquête de l'électorat agricole.

Voir la vidéo
France 3

Mis à jour le , publié le

Nicolas Sarkozy a des idées pour sauver l'agriculture. Au registre des propositions, en visite au Salon de l'agriculture ce mercredi, il propose un plan Marshall de 100 millions d'euros. Mais avant cela, il suggère un passage obligé : "Il faut changer de président".

Cependant, il est loin encore de retrouver l'Élysée. Les agriculteurs lui ont rafraîchi la mémoire avec un texte voté durant son quinquennat : la loi de modernisation de l'économie. Elle encadre les prix avec la grande distribution et elle a déçu.

Alain Juppé jeudi

François Fillon, candidat à la primaire des Républicains, a pointé lui aussi l'inaction du chef de l'État dans les allées du Salon. Il a rappelé qu'il avait alerté en 2015 François Hollande sur la crise agricole. En vain. Bruno Le Maire attaquait lui son troisième jour au Salon.

L'ancien ministre de l'Agriculture se présente toujours comme l'homme du renouveau. Trois aujourd'hui, un autre demain. Alain Juppé viendra à son tour apporter un parfum de primaire au Salon de l'agriculture jeudi.

Le JT
Les autres sujets du JT