Pesticides : les agriculteurs veulent privilégier des solutions écologiques

Plusieurs associations prônent le recours à des solutions écologiques pour se substituer aux pesticides nocifs pour la santé et la biodiversité.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

La France a encore des progrès à faire dans ce domaine. Notre pays est en effet le deuxième plus gros consommateur de pesticides en Europe. Utilisés notamment dans l'agriculture, certains produits mettent à mal la biodiversité et seraient nocifs pour la santé. Plusieurs associations fêtent la semaine de l'alternative aux pesticides. Mais la question est également de savoir si la législation est au point par rapport à ses aspirations.

Des mesures contestées

Pour préserver les abeilles indispensables à bien des égards, le gouvernement a décidé d'interdire dès septembre 2018 le recours aux néonicotinoïdes. La mesure n'a pas été bien accueillie par les agriculteurs. La France qui a également fixé un chiffre et un ultimatum : il faudrait baisser de moitié le recours aux pesticides d'ici 2025. Soit sept ans de plus que la date initialement proposée. Preuve que la transition est encore compliquée à mettre en place.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un agriculteur épand des pesticides à Bailleul (Nord), le 15 juin 2015.
Un agriculteur épand des pesticides à Bailleul (Nord), le 15 juin 2015. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)