Périgord : rencontre avec un fraisiculteur de Cendrieux

Les premières fraises de Dordogne sont arrivées sur les étals. Cette année, elles sont, parait-il, équilibrées et sucrées. La saison débute avec la star des fraises : la gariguette. Reportage chez l'un des 230 fraisiculteurs du Périgord. 

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

La fraise aime se faire emballer de plus en plus tôt. Au mois de mars, la fraise gariguette est toujours la première à quitter le Périgord. Charnue, prometteuse en goût, destination la grande distribution. "On a eu des années où on eu une acidité qui ressortait relativement importante. Là cette année on a une relation sucre-acidité qui est bien équilibrée donc on a des fruits qui sont bons", explique Bernard Ronteix de la société Périgord Fruits.

La culture hors-sol prisée des fraisiculteurs

À Cendrieux en Dordogne, la récolte est sur le point de débuter. Cultivées à même le sol, ces gariguettes profitent du double toit de la serre pour parvenir à temps à maturité. Afin de conserver la chaleur et capter la lumière, les producteurs n'hésitent plus à investir. Autre technique, la culture hors-sol de plus en plus prisée des fraisiculteurs. Sous serre, à double couverture également, ces mara des bois ont une litière de substrat végétal qui nourrit le plan né en pépinière. Objectif : rendement et précision. D'ici le mois d'octobre, la Dordogne espère récolter environ 8 000 tonnes de fraises.

Le JT
Les autres sujets du JT
fraises 
fraises  (France 3)