Près de 250 000 œufs contaminés au fipronil ont été "mis sur le marché" en France depuis avril

Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Travert, l'a annoncé vendredi 11 août sur RMC. "L'avis de l'Agence nationale de sécurité sanitaire (ANSES) est que le risque pour la santé humaine est très faible", a-t-il assuré.

\"Un lot de 48 000 œufs a pu être acheté par les consommateurs\", a annoncé le ministre de l\'Agriculture, vendredi 11 août.
"Un lot de 48 000 œufs a pu être acheté par les consommateurs", a annoncé le ministre de l'Agriculture, vendredi 11 août. (KEVIN VAN DEN PANHUYZEN / NURPHOTO / AFP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Nouvelles révélations dans le scandale des œufs contaminés à l'insecticide fipronil. Près de 250 000 oeufs contaminés ont été mis sur le marché français depuis avril. Interrogé sur RMC vendredi 11 août, le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, Stéphane Travert, a annoncé  qu'"un premier lot de 196 000 oeufs en provenance de Belgique a été mis sur le marché entre le 16 avril et le 2 mai".

Puis il a précisé qu'un "deuxième lot qui vient des Pays-Bas", portant le code 0NL43651-01 et comprenant "environ 48 000 œufs" a "été mis en vente par des magasins Leader Price entre le 19 et le 28 juillet". Il s'agit donc d'œufs bio provenant d'un élevage néerlandais. Aucun œuf produit en France (donc portant le code FR sur sa coquille) n'est concerné par cette contamination. Franceinfo vous explique comment décrypter les codes imprimés sur les coquilles d'œufs.

>>  Ce que l'on sait de la vente, en France, d’œufs contaminés à l'insecticide fipronil

"Tous les produits contenant des œufs provenant d'élevages contaminés seront retirés pour être évalués, a tenté de rassurer le ministre. L'avis de l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) est que le risque pour la santé humaine est très faible." Il a assuré que "les niveaux de contamination ne présentent pas de risque pour les consommateurs. Mais en ayant connaissance du numéro de lot, s'ils préfèrent les détruire ou les écarter, ils en ont toute la liberté."

"Il peut y avoir un risque à moyen ou long terme si l'on consomme régulièrement des produits ayant un niveau important de fipronil, selon la sous-directrice de la sécurité sanitaire des aliments Fany Molin, interrogée par Le Parisien. Mais il n'y a pas de risque de s'empoisonner en mangeant une brioche qui en contiendrait des traces."

Enfin, deux entreprises se sont ajoutés à la liste des sociétés ayant importé des produits contaminés au fipronil. Ces "deux établissements situés dans les départements de Moselle et de Vendée ont réceptionné des ovoproduits contaminés en provenance de Belgique", a déclaré Stéphane Travert.

Un insecticide "modérément toxique"

Après les Pays-Bas, l'Allemagne, la Belgique, la France, la Suisse, la Suède et le Royaume-Uni, le Luxembourg, le Danemark et la Roumanie, ont rejoint, jeudi 10 août, la liste des pays européens concernés par le scandale des œufs contaminés au fipronil, un insecticide "modérément toxique" pour l'homme selon l'OMS. "Nous ne faisons pas face à un scandale sanitaire, mais à une fraude sur un produit interdit en France", a estimé le ministre de l'Agriculture.