Les exportations de vin français piquent du nez en Europe, mais progressent dans le reste du monde

Sur les onze premiers de mois de 2015, la chute est particulièrement marquée vers l'Allemagne (-15% en volume, -11% en valeur sur un an). En revanche, le marché chinois est de plus en plus porteur.

Les volumes de vin français exportés reculent fortement entre 2014 et 2015 à destination de l'Union européenne (-7%) alors qu'ils progressent vers les pays tiers (+2%).
Les volumes de vin français exportés reculent fortement entre 2014 et 2015 à destination de l'Union européenne (-7%) alors qu'ils progressent vers les pays tiers (+2%). (PHILIPPE ROY / PHILIPPE ROY)

Mis à jour le , publié le

Les exportations françaises de vin vers l'Union européenne ont nettement reculé en 2015, mais ont progressé dans le reste du monde après deux années de baisse, en particulier vers les Etats-Unis et l'Asie. C'est ce qu'a indiqué, mercredi 3 février, le ministère de l'Agriculture. "Pour la première fois, les exportations de vins français d'appellation vers les pays tiers dépassent en 2015, en volume, celles vers l'Union européenne", explique le bulletin d'Agreste, le service de la statistique et de la prospective du ministère.

Les volumes "reculent fortement sur un an à destination de l'Union européenne (-7%) alors qu'ils progressent vers les pays tiers (+2%)", explique Agreste. Sur les onze premiers de mois de 2015, la chute est particulièrement marquée vers l'Allemagne (-15% en volume, -11% en valeur sur un an). Vers le Royaume-Uni, les ventes en volume baissent de 6% mais celles en valeur gagnent 5%.

Une forte demande venue d'Asie et des Etats-Unis

Hors UE, la hausse des volumes exportés "concerne essentiellement les vins AOP tranquilles (+7% sur un an), notamment ceux à destination des Etats-Unis (+7%)", selon le ministère. Pour l'Asie, après une chute de 10% en 2013 puis 2014, "les volumes de vins AOP exportés vers le groupe 'Chine, Hong Kong, Singapour et Taïwan' repartent nettement à la hausse (+24%), retrouvant le niveau élevé atteint en 2012", explique le ministère.

Les ventes de vin de Bordeaux rouge progressent de 34% en volume vers la Chine, "après la baisse survenue en 2014". En revanche, les exportations de vins AOP vers le Japon baissent de 4% en volume.