Le vin, un atout économique pour la France

Entre tradition et réglementation, notre rapport au vin a beaucoup évolué au cours de ces dernières années. Les explications de France 2.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

Entre amis ou entre professionnels, la tradition du bon vin en France ne date pas d'hier.  Lorsque le pays sort de la guerre, les vendanges sont alors une fête. On y retrouve l'ivresse de la liberté, sur la butte Montmartre, jusque dans les campagnes. C'est à cette époque que de nombreuses confréries apparaissent. On en compte plus de 200 en France. Emportée par l'enthousiasme, la filière viticole fait face à la surproduction.
En 1960, chaque Français boit environ 150 litres de vin par an, soit trois fois plus qu'aujourd'hui. La lutte contre l'alcoolisme devient alors une cause nationale. En 1961, une réglementation interdit les débits de boisson à proximité des hôpitaux.

Une consommation en baisse

Dans les années 70, les petits producteurs font figure de résistants face à la baisse de la consommation. Et des concurrents émergent du bout du monde, comme en Californie. Depuis le début des années 90, les Français boivent plus d'eau minérale que de vin rouge.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des vignes à Mailly-Champagne, près de Reims, le 31 octobre 2013. 
Des vignes à Mailly-Champagne, près de Reims, le 31 octobre 2013.  (FRANCOIS NASCIMBENI / AFP)