L'agroforesterie replante les arbres au milieu des cultures

Le principe de l'agroforesterie est de replacer des arbres au milieu des cultures. Cette pratique d'avenir a de nombreux avantages écologiques, mais aussi économiques.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

Les champs de blé à perte de vue pourraient bientôt appartenir au passé. L'agroforesterie replace en effet les arbres au milieu des cultures. Planter des arbres en agriculture aide à mieux cultiver, le sol est plus riche.

"Le sol est grumeleux [...], il est vivant. Un arbre comme celui-là, c'est à peu près 250 kilos par année de matière organique", assure, au micro de France 2, Denis Florès, un maraîcher bio du Gard qui cultive tous ses légumes entre les arbres. Cette matière organique n'est autre que la nourriture des plantes, un engrais naturel. Les racines des arbres créent par ailleurs un compost qui rend la terre plus fertile en profondeur.

L'arbre, "un revenu supplémentaire"

L'agriculteur fait donc des économies, puisqu'il n'a pas besoin d'acheter d'engrais. Si les rendements peuvent être légèrement inférieurs, Denis Florès s'y retrouve. D'ici une dizaine d'années, il pourra vendre des arbres de qualité. "Quand on coupe l'arbre, on a un revenu supplémentaire. Entre 1 000 et 1 500 euros le noyer", confirme-t-il.

Le JT
Les autres sujets du JT