Insultes, saccages... Les débordements au Salon de l'agriculture vous choquent-ils ?

Après François Hollande samedi, c'est Manuel Valls qui a visité lundi le Salon de l'agriculture, à la porte de Versailles, à Paris.

Le Premier Ministre Manuel Valls boit un verre de lait avec Thierry Roquefeuil, le président des éleveurs laitiers au Salon de l'agriculture, lundi 29 février, à Paris.
Le Premier Ministre Manuel Valls boit un verre de lait avec Thierry Roquefeuil, le président des éleveurs laitiers au Salon de l'agriculture, lundi 29 février, à Paris. (MIGUEL MEDINA / AFP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le Premier ministre Manuel Valls est arrivé tôt, lundi 29 février, au Salon de l'agriculture. Après un début de visite calme, il a subi quelques huées ou quolibets dans les travées des éleveurs laitiers. Certains agriculteurs se sentent "abandonnés", pour d'autres leur activité "est de l'esclavage", "les politiques sont les pantins de l'Europe".

Samedi, l'inauguration par François Hollande était plus mouvementée encore, ponctuée de sifflets, de huées d'agriculteurs. Le stand du ministère de l'Agriculture a même été détruit. Dimanche, les éleveurs de bovins ont saccagé le stand Charal, du groupe Bigard, le numéro un de l'abattage en France, pour dénoncer sa politique de prix bas.

Interpellé ce matin, Manuel Valls a appelé de ses vœux à "une prise de conscience au niveau européen de la gravité de la crise". Il estime en revanche que "par principe, les insultes, la destruction ne font pas avancer les choses".

Votez, réagissez, commentez sur le site.

Insultes, saccages... Les débordements au Salon de l'agriculture vous choquent-ils ?
Partager ce sondage :
Toutes les questionsEn partenariat avecfrancetvinfo