Grippe aviaire : le vide sanitaire débute dans le Sud-Ouest

Un vaste nettoyage est lancé dans plus de 1 000 communes du Sud-Ouest pour tenter d'enrayer l'épidémie de grippe aviaire à compter de ce lundi 17 avril. Il doit durer six semaines.

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Plus un canard à l'horizon depuis janvier chez cet exploitant gersois. Jusque-là, Bernard Cazaux élevait 1 000 canards et 200 oies : tous ont été abattus. Depuis plusieurs jours, en vue du vide sanitaire, l'heure est au nettoyage. "On a passé des détergents sur les murs, sur les plafonds, on a tout rincé à la pression, et on a passé de la chaux au sol. Depuis le 26 janvier, la date d'abattage, il n'y a plus d'animaux", détaille l'éleveur.

Six semaines de vide sanitaire

Le vide sanitaire obligatoire doit durer six semaines. Il fait suite à l'abattage préventif de quatre millions de palmipèdes. Le but : endiguer cette seconde épidémie de grippe aviaire. Cinq départements sont concernés par la mesure : la Haute-Garonne, le Gers, les Pyrénées-Atlantiques et les Hautes-Pyrénées, soit pas moins de 1 134 communes touchées. Avec la grippe aviaire, c'est toute une filière qui est fragilisée : elle a engendré 250 millions de pertes cette année.

Le JT
Les autres sujets du JT
En quatre mois, quatre millions de volatiles ont été abattus en France, afin de ralentir la propagation du virus. Ici, à Latrille, dans les Landes, en janvier 2017.
En quatre mois, quatre millions de volatiles ont été abattus en France, afin de ralentir la propagation du virus. Ici, à Latrille, dans les Landes, en janvier 2017. (LE LIEVRE NICOLAS / MAXPPP)