Fruits et légumes : pourquoi les prix flambent

L'Espagne, le "potager de l'Europe", a du mal à fournir. Trop d'intempéries ces dernières semaines. Conséquence sur nos étals : les prix flambent. Au Sud de l'Espagne, à Murcie, la production a chuté de 20 à 25%.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Dans les allées de ce marché, on n'avait jamais vu ça. Cet hiver, le prix des courgettes, des aubergines et des brocolis espagnols ont atteint des sommets : à Rungis, en gros, les courgettes se sont vendues jusqu'à 5 euros le kilo, les brocolis 3,40 euros, et les aubergines 4,60 euros, deux à trois fois plus chers que d'habitude. Les équipes de France 2 ont tenté de comprendre ce qui a fait grimper le prix de ces légumes.

L'Espagne, le "potager de l'Europe", a souffert des intempéries

Direction le sud-est de l'Espagne, où ils sont cultivés hors saison. Dans cette région désignée comme le potager de l'Europe, des intempéries ont frappé lourdement les agriculteurs. Premier arrêt chez un producteur de brocolis : Santiago Pérez Blaya a perdu 90% de ses légumes à cause d'une inondation. "L'eau a entièrement traversé par là, emportant tout sur son passage." Des brocolis qui auraient dû être livrés en France et en Allemagne. "Comme vous pouvez le voir, il n'y a plus de plantes", poursuit le producteur, "et celles qu'on a récoltées étaient trop petites, elles ne valaient rien. Je suis la troisième génération d'agriculteurs, et on n'a jamais vu une catastrophe de cette ampleur", détaille-t-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un étal de fruits et légumes à Paris, le 9 mai 2014. (Photo d\'illustration)
Un étal de fruits et légumes à Paris, le 9 mai 2014. (Photo d'illustration) (MAXPPP)