Europe : Bruxelles met en place des mesures pour réguler le marché du lait

L'Europe a entendu ce lundi 14 mars la détresse des agriculteurs français. Le commissaire européen a annoncé des mesures pour réguler le marché du lait. Précisions de Pascal Verdeau, correspondant de France 3 à Bruxelles.  

Voir la vidéo
France 3

Mis à jour le , publié le

L'Europe a entendu ce lundi 14 mars la détresse des agriculteurs français. Pour Stéphane Le Foll, appuyé par de nombreux pays européens, la priorité c'est de réduire la surproduction de lait. "Une surproduction qui fait chuter les prix. Sur un litre de lait, le producteur français ne touche en moyenne que 29 centimes. Première avancée donc, le doublement du niveau de stockage pour le lait en poudre et le beurre qui passe de 100 000 à 218 000 tonnes. Il s'agit là bien sûr de prix garantis", explique le journaliste en direct de Bruxelles.

L'Europe entend la détresse des agriculteurs

Autre mesure et elle est déployée pour la première fois en Europe. "C'est une exception aux règles de la concurrence européenne, qui autorise les producteurs sur une base volontaire à réduire pendant quelques mois leur production, peut-être pendant six mois. Alors sur ce point, les pays du Nord qui possèdent de véritables usines à lait s'étranglent de rage. Ce soir on peut dire que les lignes ont un peu bougé à Bruxelles. La Comission européenne a enfin entendu l'appel de détresse des producteurs de lait", conclut Pascal Verdeau.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le drapeau de l'Europe devant le Parlement européen de Starsbourg, le 10 octobre 2015.
Le drapeau de l'Europe devant le Parlement européen de Starsbourg, le 10 octobre 2015. (DANIEL KALKER / DPA / AFP)