Éleveurs exclus par Lactalis : ils ont retrouvé une laiterie

Tout s'est éclairci pour les cinq producteurs remerciés par le groupe Lactalis. Leur contrat de fourniture de lait avait été dénoncé en raison de leur témoignage dans un reportage d'"Envoyé spécial" diffusé sur France 2. Un regroupement de laitiers indépendants vient de leur tendre la main : leur lait va de nouveau être vendu.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Sauvé par une nouvelle laiterie. Régis Mainguy, producteur de lait évincé par Lactalis, le géant du marché, a failli tout perdre à la fin de son contrat. Il y a quatre mois, il témoigne dans l'émission "Envoyé spécial", il exprime sa colère contre Lactalis, qui selon lui le rémunère à un prix trop bas. La marque décide alors de ne plus acheter son lait. Depuis, comme plusieurs éleveurs, il a retrouvé un débouché. Un soulagement après des semaines d'angoisse : "Il y a une semaine, on ne savait pas encore si nos vaches n'étaient pas condamnées à l'abattoir." confie-t-il.

39 centimes par litre au lieu de 28

Son nouveau contrat, Régis Mainguy l'a passé avec une marque de lait élaborée par les consommateurs. Une petite brique bleue, qui rémunère mieux les éleveurs, 39 centimes par litre, contre 28 centimes chez Lactalis. "Voici la brique 'C'est qui le patron ?' J'ai envie de dire que c'est grâce à elle si aujourd'hui on est beaucoup plus sereins." explique-t-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des producteurs de lait devant des locaux de Lactalis à  Saint-Florent-le-Vieil (Maine-et-Loire), le 29 août 2016.
Des producteurs de lait devant des locaux de Lactalis à  Saint-Florent-le-Vieil (Maine-et-Loire), le 29 août 2016. (JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP)