VIDEO. Crise porcine : "les bonnets roses" réclament une augmentation du prix de la viande

Face à la chute du prix de la viande, le collectif a choisi pour signe de ralliement des bonnets roses, clin d'œil aux bonnets rouges qui ont symbolisé en 2013 la lutte contre l'écotaxe en Bretagne.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Mis à jour le , publié le

Les éleveurs de porcs promettent des actions coups de poing. Le prix de la viande ne cesse de chuter. Face à cette situation, le collectif "Sauvons l'élevage français", qui s'affirme indépendant des structures syndicales, a organisé un rassemblement, jeudi 14 janvier, à Plérin (Côtes-d'Armor).

Le collectif a choisi pour signe de ralliement les bonnets roses, clin d'œil aux bonnets rouges qui ont symbolisé en 2013 la lutte contre l'écotaxe en Bretagne.

Embargo russe et guerre des prix

Le prix au cadran est tombé début janvier à 1,07 euro le kilo de viande de porc, sous l'effet conjugué de l'embargo russe sur l'agroalimentaire européen, de la guerre des prix dans la grande distribution et de la perte de compétitivité de la filière porcine française.

Ce montant est largement insuffisant pour couvrir les coûts de production des éleveurs et leur permettre de se verser un salaire. Un prix d'équilibre de 1,40 euro avait pourtant été négocié peu avant l'été dernier sous l'égide du gouvernement, après d'importantes manifestations d'éleveurs. Mais une puissante fédération d'éleveurs rassemblant l'ensemble des groupements de producteurs de Bretagne, l'UGPVB, y avait ensuite renoncé.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
La conférence de presse des bonnets roses à Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor), le 14 janvier 2016.
La conférence de presse des bonnets roses à Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor), le 14 janvier 2016. (MAXPPP)