Producteurs de lait : les raisons de la colère

Cela fait longtemps que les éleveurs vendent à perte, mais la situation devient intenable pour beaucoup d'exploitants. En un an, le prix du lait a encore baissé.

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

France 3 s'est rendue dans une exploitation qui produit du lait à Saint-Brieuc (Côtes-d'Armor). Ronan Le Denmat est un producteur de lait comme les autres. Il est mis en difficulté par des investissements lourds, mais indispensables. Mais aussi des charges quotidiennes, comme les frais d'administration, de vétérinaire, mais aussi les 3,5 tonnes de fourrage consommées chaque jour par les bêtes. "La première charge c'est l'alimentation des bêtes. Elle représente un gros tiers du coût de production du litre de lait", confirme le producteur.

Un secteur en crise

Tout le secteur est en crise depuis des mois. Grâce aux manifestations il y a quelques mois, la grande distribution s'est engagée à payer davantage. 363 euros pour 1 000 litres de lait au mois d'août. Sauf que depuis les prix sont retombés. "Au prix de 302 euros les 1 000 litres je ne gagne rien", confie Ronan Le Denmat. Au total, son exploitation lui rapporte chaque année 150 000 euros et lui en coûte autant. Si les prix n'augmentent pas, de nombreuses exploitations sont en danger.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le cheptel de Sébastien Peault à vendre sur le site Le Bon Coin se compose d\'environ 90 vaches.
Le cheptel de Sébastien Peault à vendre sur le site Le Bon Coin se compose d'environ 90 vaches. (MAXPPP)