Le plan de soutien à l'élevage sera "ajusté" en raison des crises multiples, promet Le Foll

Le ministre de l'Agriculture recevra notamment mardi les professionnels du foie gras. 

Des éleveurs manifestent au Mans (Sarthe), le 21 janvier 2016. 
Des éleveurs manifestent au Mans (Sarthe), le 21 janvier 2016.  (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Le gouvernement va revoir sa copie. Le plan de soutien du gouvernement à l'élevage, d'un montant de 600 millions d'euros, va être "ajusté" en raison des difficultés que la filière continue de traverser, a indiqué jeudi 21 janvier le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll.

Annoncé en juillet, ce plan avait pour objectif de répondre à la crise des éleveurs, lesquels avaient mené des opérations de blocage des axes routiers pendant plusieurs jours. A l'issue d'un nouveau mouvement de contestation, ce même plan avait été complété en septembre. 

"Avec le Premier ministre, Manuel Valls, nous sommes d'accord pour réajuster le plan de sauvetage de l'élevage. Nous allons discuter pour apporter des réponses supplémentaires", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse.

Une crise qui touche plusieurs types d'élevage

"Entre les crises sanitaires qui frappent les palmipèdes, les crises de marché qui touchent les secteurs du lait et du porc, un ajustement du plan sera bien sûr nécessaire", a poursuivi le ministre. 

Le secteur bovin, affecté par une centaine de cas de fièvre catarrhale ovine (FCO), sera également concerné, a-t-il précisé.

Les professionnels du secteur reçus la semaine prochaine

Le ministre recevra mardi les professionnels de la filière du foie gras pour déterminer avec eux les dispositions qui seront mises en œuvre : durée du "vide sanitaire" nécessaire à compter du 1er avril pour venir à bout de l'épizootie de grippe aviaire et mesures de compensation aux élevages. "Tous les élevages concernés par les mesures sanitaires seront bien sûr aidés", a assuré le ministre.

Le même jour, le préfet de la région Bretagne recevra également les professionnels du porc.

Par ailleurs, Stéphane Le Foll a indiqué qu'il recevrait "dans les jours qui viennent" le président de la fédération des producteurs de lait (FNPL), Thierry Roquefeuil. Ce dernier a proposé mercredi à la filière (producteurs, industriels et distributeurs) la signature d'une charte qui permettrait de garantir les prix payés aux producteurs. Une initiative que le ministre a dit jeudi "soutenir entièrement".