L'Etat va verser 290 millions d'euros d'aides supplémentaires aux agriculteurs et éleveurs en difficulté

L'annonce de Stéphane Le Foll intervient après une nouvelle journée de mobilisation, où les agriculteurs ont notamment bloqué des axes routiers en Bretagne et à La Rochelle.

Des agriculteurs bloquent une route près de La Rochelle (Charente-Maritime) pour protester contre la baisse des prix, le 25 janvier 2016.
Des agriculteurs bloquent une route près de La Rochelle (Charente-Maritime) pour protester contre la baisse des prix, le 25 janvier 2016. (XAVIER LEOTY / AFP)

Mis à jour le , publié le

Au lendemain d'une nouvelle journée de mobilisation de la filière, Stéphane Le Foll a annoncé, mardi 26 janvier, 290 millions d'euros d'aides supplémentaires à destination des agriculteurs et éleveurs en difficulté. Les principaux bénéficiaires de cette enveloppe sont les éleveurs de volailles du Sud-Ouest, affectés par l'épidémie de grippe aviaire, qui recevront 130 millions d'euros.

Le plan de soutien renforcé de 125 millions d'euros

Des représentants des producteurs de palmipèdes ont été reçus mardi matin par Stéphane Le Foll. Les 130 millions d'euros annoncés serviront à indemniser les pertes de revenus dues aux mesures d'assainissement prises pour lutter contre la grippe aviaire. L'élevage des canards pourra reprendre "au début du mois de mai avec des canetons sains", estime le ministre de l'Agriculture. D'autres entreprises de la filière, comme les abatteurs, seront indemnisées selon des modalités précisées ultérieurement.

"Les éleveurs bovins touchés par la fièvre catarrhale ovine (FCO) recevront 31 millions d'euros", a ajouté Stéphane Le Foll, "et les commerçants en bestiaux concernés par cette épizootie 4 millions".

En outre, 125 millions d'euros viendront renforcer le plan de soutien de 700 millions d'euros aux agriculteurs et éleveurs en difficulté annoncé en septembre, "compte tenu de la persistance de la crise".