Éleveurs : le succès des laits régionaux

Certains producteurs laitiers ont choisi de se lancer dans les laits régionaux. Il en existe une quinzaine sur le marché. S'ils sont souvent plus chers que les autres, les consommateurs sont séduits.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ils viennent du Pays basque, de Touraine, du Lot, ou encore d'Ile-de-France. Les laits de région se multiplient : ils sont une quinzaine en France. Jean-Phillippe est éleveur dans le Lot : depuis la crise du lait en 2010, plus question de vendre à perte aux industriels. Alors il s'est associé à 29 autres éleveurs pour produire un lait local riche en omégas 3 naturels, grâce à une bonne alimentation des bêtes.

40 centimes le litre

"Ce lait vient de trois départements, du Cantal, de l'Aveyron et du Lot, mais sur un périmètre très serré, un épicentre de collecte de 25 kilomètres", détaille Jean-Philippe Vayre. Un lait dont les producteurs veulent rester maîtres en décidant de son prix : 0,40 euros le litre, quelle que soit l'enseigne. Près de dix centimes au-dessus du prix moyen payé aux éleveurs. "C'est les producteurs qui vont négocier tous les tarifs de la gamme de lait qu'on a aujourd'hui. Dans l'ensemble, ça se passe bien, et l'ensemble des enseignes comprend vraiment notre démarche", relate l'agriculteur.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une vache de la commune du Biot, en Haute-Savoie. 
Une vache de la commune du Biot, en Haute-Savoie.  (GR?GORY YETCHMENIZA / MAXPPP)