DIRECT. Crise des éleveurs : le premier syndicat agricole boycottera demain la réunion en préfecture

Les éleveurs ont annoncé une nouvelle journée de barrages, mercredi, à la veille d'une table ronde à Rennes.

Des agriculteurs bretons s\'apprêtent à bloquer la RN12 à Plounevez-Moëdec (Côtes-d\'Armor), le 27 janvier 2016.
Des agriculteurs bretons s'apprêtent à bloquer la RN12 à Plounevez-Moëdec (Côtes-d'Armor), le 27 janvier 2016. (MAXPPP)
avatar
Yann ThompsonChristophe RauzyKocila MakdecheFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

Les agriculteurs continuent de "crier leur détresse". Les exploitants bretons ont promis un "mercredi noir" sur les routes de l'Ouest, mercredi 27 janvier, à la veille d'une table ronde à la préfecture de Rennes (Ille-et-Vilaine). Le mouvement devrait aussi s'étendre aux deux régions voisines, la Normandie et les Pays de la Loire. 

Boycott de la réunion. La branche bretonne du principal syndicat agricole (FRSEA) a annoncé qu'elle boycottera la réunion de crise sur la filière porcine, prévue jeudi à la préfecture de Rennes (Ille-et-Vilaine).

De nombreux blocages en Bretagne. Les principales routes de l'Ille-et-Vilaine, des Côtes-d'Armor et du Morbihan seront coupées dès mercredi matin, tout comme l'autoroute A84 reliant Rennes à Caen (Calvados). Des actions sont, en outre, annoncées dans le Finistère, autour de Brest notamment.

Le mouvement suivi en Normandie et dans les Pays de la Loire. Les responsables agricoles du Calvados, de la Manche et de l'Orne ont annoncé des blocages à partir de 11 heures, notamment sur l'A84 et l'A13, près de Caen. Cinq départements des Pays de la Loire sont aussi concernés par la mobilisation.

Le gouvernement annonce de nouvelles aides. Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, a promis, mardi, de renforcer le plan de soutien à l'élevage bovin, porcin et laitier de 125 millions d'euros. Au total, 290 millions d'euros d'aides supplémentaires seront versés aux agriculteurs en difficultés.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #AGRICULTEURS

22h51 : Bonsoir @anonyme. Certains barrages sont toujours en place. Les éleveurs et producteurs, qui réclament la fin de la baisse des prix, continuent de bloquer plus villes normandes, comme le Havre (Seine-Maritime). Ils ont aussi déversé des déchets à Quimper (Finistère) et des choux-fleurs à Brest.

22h50 : Bonsoir savez vous si les barrages agricoles on été levés ? Merci

21h51 : Le pape soutient-il les producteurs européens de lait ? Une délégation de 140 éleveurs et producteurs, venus d'un éventail de pays allant de la France à la Lituanie, a participé à l'audience hebdomadaire sur la place Saint-Pierre et a reçu la bénédiction du pape. Une Française, Véronique Le Floc'h, à la tête d'une exploitation de viande bovine dans le Finistère Sud faisait partie de la délégation.


(FRANCETV INFO)

15h52 : Le mouvement des agriculteurs en colère se durcit avec la mise en place de multiples blocages routiers dans tout le Grand Ouest. C'est le "mercredi noir" avec une vingtaine de barrages routiers ou opérations escargots à la mi-journée. Voici les images de France 3 à Maubeuge (Nord), dans les environs de Rennes (Ille-et-Vilaine), dans la région nantaise et celle de Bordeaux


(FRANCE 3 / FRANCETV INFO)



14h45 : Un internaute anonyme nous signale que les agriculteurs en colère bloquent actuellement le centre ville du Mans, dans la Sarthe. Le Maine Libre témoigne de cette mobilisation.

(LEMAINELIBRE / YOUTUBE)

13h55 : La mobilisation des agriculteurs se poursuit en Bretagne. Pour avoir toutes les informations routières, France 3 Bretagne relaie dans son direct les barrages mis en place sur les routes de la région.


(FRED TANNEAU / AFP)

10h56 : "Développer une forme de guérilla serait un peu vain. On n'a pas une réflexion de va-t-en-guerre."

Sur France Bleu, le préfet du Finistère dit s'attendre à des "entraves à la circulation sur le réseau national, mais aussi les routes départementales". Il annonce, prudemment, un déploiement policier "proportionné".

10h49 : Sur les routes de l'Ouest, des blocages sont signalés localement, conséquence du mouvement de colère des agriculteurs. Exemples dans la Manche, en Loire-Atlantique, et même jusqu'en Lozère.

09h00 : Le préfet du Finistère indique, sur France Bleu Breizh Izel, avoir mis en place une cellule de crise pour gérer les manifestations prévues aujourd'hui. Pour l'instant, les difficultés se concentrent surtout sur la RN12 dans les Côtes-d'Armor.

09h03 : "Les aides ne sont pas la solution."

Sur BFMTV, Stéphane Le Foll reconnaît les limites de son plan d'aide, annoncé hier. "Il faut des réformes structurelles", indique-t-il, saluant la création de "rassemblements de groupements de producteurs de porc" permettant d'établir un "rapport de force face à ceux qui achètent".

07h59 : Chaude ambiance aussi dans les Côtes-d'Armor, où les palettes commencent à brûler, entre Morlaix et Guingamp.

06h29 : La circulation s'annonce difficile sur les principaux axes routiers de l'Ouest, car les agriculteurs ont prévu une nouvelle journée de barrages pour "crier leur détresse". Les perturbations ne devraient toutefois débuter qu'à partir du milieu de matinée. Nous vous ferons suivre la situation dans ce direct.