DIRECT. Salon de l'agriculture : les manifestants arrêtés après les heurts libérés sans poursuites

La visite du président de la République, premier homme politique à arpenter les allées du parc des expositions de la Porte de Versailles,  a été chahutée.

Le stand du ministère de l\'Agriculture, démonté par des manifestants, au Salon de l\'agriculture à Paris le 27 février 2016.
Le stand du ministère de l'Agriculture, démonté par des manifestants, au Salon de l'agriculture à Paris le 27 février 2016. (JOEL SAGET / AFP)
logo
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

Comme le veut la tradition, le président de la République François Hollande a inauguré, samedi 27 février, le Salon de l'agriculture, au parc des expositions de la Porte de Versailles, à Paris. Des heurts ont éclaté, quand des manifestants ont totalement démonté le stand du ministère de l'Agriculture. Des CRS sont intervenus pour les maîtriser. 

Deux agriculteurs ont fait l'objet d'un contrôle d'identité, mais ils vont être libérés sans poursuites. D'après des participants, les manifestants voulaient au départ entourer de cellophane le stand, pour protester contre les normes qui étouffent leur activité, et déployer une banderole marquée "Hollande Le film, fossoyeur de l'agriculture". "C'était clairement une action qui avait été coordonnée puisqu'ils sont tous arrivés au même moment", a commenté de son côté le préfet de police de Paris.

 Le président François Hollande est arrivé à 6h46 au Salon de l'agriculture. Il a commencé sa visite par un entretien d'une dizaine de minutes avec le président de la FNSEA, Xavier Beulin. Il a ensuite déclaré devant les médias : "En défendant l'agriculture je défends toute la nation, et donc venir exposer dans ce contexte,
venir exposer ces animaux c'est vraiment un beau geste patriotique." Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, était à ses côtés.

Le chef de l'Etat a été accueilli sous les sifflets des agriculteurs. Ils ont aussi crié "Démission". Car cette visite intervient en pleine crise agricole"Les cris de détresse, je les entends", a répondu peu après François Hollande, aux éleveurs qui l'ont sifflé.

 Quelque 650 000 visiteurs sont attendus cette année encore, malgré le contexte politique tendu. Ils pourront découvrir 3 859 animaux, accueillis à la Porte de Versailles jusqu'au dimanche 6 mars.

Le live

Suivez le live et réagissez en direct
#AGRICULTEURS

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #AGRICULTEURS

23h06 : Ce direct est terminé. Voici les principales informations de cette soirée :

• L'Egypte va extrader vers la République dominicaine le Français Christophe Naudin, recherché par Saint-Domingue pour son implication dans l'évasion de deux pilotes français condamnés à des peines de prison dans une affaire de trafic de drogue.

Un président hué et insulté par des éleveurs, des heurts autour du stand du gouvernement démonté par des manifestants et des éleveurs qui crient leur détresse : le salon de l'Agriculture s'est ouvert dans un climat d'extrême tension.

A pied, à vélo, en tracteur : les opposants à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes se sont mobilisés massivement sur le site prévu pour le projet au nord de Nantes. C'était leur première grande manifestation depuis l'annonce d'un référendum sur le sujet.

L'entraîneur de Toulouse Dominique Arribagé a présenté sa démission après une nouvelle défaite face à Rennes (1-2) qui a sans doute envoyé le club en Ligue 2.

Ce live reprendra à 9 heures.

21h57 : En pleine crise agricole, 70% des Français estiment que les consommateurs peuvent avoir confiance dans les agriculteurs. Et 60% se disent même prêts à payer leurs produits plus cher pour assurer à ceux-ci un meilleur revenu. Le baromètre Ifop pour Ouest France le révèle.

21h31 : Le Salon de l'agriculture est le passage obligé des politiques. Les candidats Républicains à la primaire ne font pas exception, bien au contraire. Comme Jacques Chirac, ils vont aller "au cul des vaches" draguer l'électorat paysan. Bruno Le Maire a même prévu d'y rester trois jours, raconte Le JDD.

20h29 : C'est l'heure du JT sur France 2, il est temps de refaire un point sur l'actualité de ce samedi :



Un président hué et insulté par des éleveurs, des heurts autour du stand du gouvernement démonté par des manifestants et des éleveurs qui crient leur détresse : le salon de l'Agriculture s'est ouvert dans un climat d'extrême tension.

A pied, à vélo, en tracteur : les opposants à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes se sont mobilisés massivement sur le site prévu pour le projet au nord de Nantes. C'était leur première grande manifestation depuis l'annonce d'un référendum sur le sujet.

Les candidats réformateurs sont largement en tête des élections législatives à Téhéran. Mais les résultats ne portent encore que sur 44% des bulletins dépouillés.

L'Angleterre se prend à rêver d'un grand chelem dans le tournoi des six nations, après sa troisième victoire en trois matchs (21-10) face à l'Irlande. Et l'Ecosse met fin à sa série de défaites en Italie (20-36).

18h23 : En cette fin d'après-midi, il est temps de refaire un point sur l'actualité de ce samedi :

Un président hué et insulté par des éleveurs, des heurts autour du stand du gouvernement démonté par des manifestants et des éleveurs qui crient leur détresse : le salon de l'Agriculture s'est ouvert dans un climat d'extrême tension.

A pied, à vélo, en tracteur : les opposants à l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes se sont mobilisés massivement sur le site prévu pour le projet au nord de Nantes. C'était leur première grande manifestation depuis l'annonce d'un référendum sur le sujet.

Un premier cas de transmission du Zika par voie sexuelle a été constaté en France. Une femme "a été contaminée par son compagnon, qui revenait du Brésil", selon la ministre de la Santé.

Les armes se sont tues dans la majorité des principales villes de Syrie. C'est le premier jour de l'entrée en vigueur d'une trêve d'une ampleur sans précédent depuis le début de la guerre entre régime et rebelles.

17h39 : Un président hué et insulté par des éleveurs, des heurts autour du stand du gouvernement démonté par des manifestants, et des éleveurs qui crient leur détresse. J'étais à l'ouverture du salon de l'Agriculture. Le climat était extrêmement tendu.

Le stand du ministère de l'Agriculture, démonté par des manifestants, au Salon de l'agriculture à Paris le 27 février 2016.

(JOEL SAGET / AFP)

16h01 : Il est 16 heures, voici les titres :

• L'ouverture du salon de l'Agriculture a été mouvementée. Arrivé sous les sifflets des agriculteurs en colère, François Hollande a mis en cause la grande distribution, dans la crise qui écrase en particuliers les éleveurs. Le stand du ministère de l'Agriculture a même été démonté et plusieurs manifestants interpellés.

Les opposants au projet d'aéroport manifestent aujourd'hui, à pieds et à vélo sur les routes nationales qui sillonnent la zone de Notre-Dame-des-Landes. Ils sont 10 000 selon la préfecture, mais "plusieurs dizaines de milliers", selon les organisateurs.

Le cessez-le-feu est entré en vigueur à minuit. Pour le moment, il semble être plutôt respecté, mais les jihadistes de l'Etat islamique l'ont perturbé en lançant des attaques-suicides.

Le Gard, l'Hérault et le Var sont placés en vigilance orange "pluies et inondations".

14h48 : Pendant que certains occupent le terrain politique au salon de l'Agriculture, d'autres agriculteurs bloquent cet après-midi les abords de plusieurs supermarchés dans le Tarn-et-Garonne à l'appel de la FDSEA et des Jeunes Agriculteurs.

14h24 : La loi de modernisation de l'économie (LME) "doit être revue". C'est ce que François Hollande, a affirmé, lors de l'inauguration du Salon de l'agriculture. Mais de quoi s'agit-il ? Et pour le chef de l'Etat veut-il la revoir ? Explications.




(Christophe Petit Tesson / AFP)



13h31 : Je n'ose pas vous dire mon score au test des vaches... Il faut que j'aille réviser.


13h27 : Connaissez-vous bien les vaches ? Ouest France vous propose de faire le test, en devinant à quelle race appartiennent 12 bêtes.





(MICHEL FOUCHER / WIKIMEDIA COMMONS)

12h57 : @anonyme : Si, si. Stéphane Le Foll était bien là. Mais il n'a presque pas dit un mot. Il a simplement commenté l'accueil hostile des agriculteurs : "Huer et siffler le président de la République, ce n'est pas acceptable"



(BENOIT TESSIER / POOL / AFP)

12h51 : Mais Hollande n'était pas accompagné de son ministre de l'Agriculture lors de sa visite du Salon ?

12h40 : #agriculteurs Francois Hollande vient de quitter le Salon de l'agriculture, après une table ronde avec les représentants des filières.

12h40 : François Hollande a quitté le salon de l'Agriculture.

12h29 : "J'ai décidé d'augmenter de plus de 73% le budget d'investissement pour l'agriculture et l'agroalimentaire par rapport à l'exécution réelle du budget au cours de ces deux dernières années"

Valérie Pécresse, qui doit présenter prochainement son projet de budget pour 2016, a précisé avoir "hérité d'une ardoise de 440 millions d'euros" avant de promettre une forte hausse des investissements.

12h26 : La présidente de la région Ile-de-France,Valérie Pécresse (Les Républicains), en visite au salon de l'Agriculture, annonce que le budget de l'agriculture du Conseil régional va "fortement augmenter".

12h17 : Il est un peu plus de midi, arrêtons-nous un instant sur les principales informations de cette matinée :

• l'ouverture du salon de l'Agriculture a été mouvementée. Arrivé sous les sifflets des agriculteurs en colère, François Hollande a mis en cause la grande distribution, dans la crise qui écrase en particuliers les éleveurs. Le stand du ministère de l'Agriculture a même été démonté et plusieurs manifestants interpellés.

Les opposants au projet d'aéroport manifestent aujourd'hui, à pieds et à vélo sur les routes nationales qui sillonnent la zone de Notre-Dame-des-Landes. France 3 Pays de la Loire les suit en direct.

Le cessez-le-feu est entré en vigueur à minuit. Pour le moment, il semble être plutôt respecté.

Le Gard, l'Hérault et le Var sont placés en vigilance orange "pluies et inondations".


11h47 : @anonyme Oui, n'est-ce pas ? Dans les sondages, les Français semblent soutenir très largement les agriculteurs. Mais dans les commentaires, ils sont nombreux à critiquer leurs actions, surtout lorsqu'elles sont violentes, même si quelques uns d'entre vous les soutiennent. C'est un peu normal, en réalité. Les sondages posent des questions précises à un échantillon censé être représentatif de la population. Ici, nos internautes ne sont pas forcément représentatifs de l'opinion des Français et ils s'expriment librement, sans répondre par oui ou non à une question.

11h42 : Étonnant le contraste entre votre sondage révélant une très large majorité de soutien des français à leurs agriculteurs, et le nombre de commentaires critiques sur ce qui se passe au salon de l'agriculture.

11h21 : Et du côté présidentiel, il semble que contrairement aux années précédentes, François Hollande n'ait pas eu le temps de déguster tous les produits présentés sur les stands. Les échanges avec les agriculteurs présents étaient nettement plus politiques cette fois. Mais il a quand même rencontré une petite chèvre curieuse.





(BENOIT TESSIER / POOL / AFP)

11h19 : Comme le montre cette photo, il y a eu des interpellations musclées, au salon de l'Agriculture.





(JOEL SAGET / AFP)

11h07 : #agriculteurs M. Beaudoin: "Il reste un an à S. Le Foll pour vraiment se mettre au travail et aider l'agriculture française"

11h07 : #agriculteurs M. Beaudoin: "Il y a encore 3 semaines, S Le Foll était plus porte parole du gouvernement que ministre de l'Agriculture"

11h07 : #agriculteurs M. Beaudoin: "On a manifesté pour dire à Hollande qu'on a un ministre qui ne s'occupe pas de nous"

11h07 : #agriculteurs Mathieu Beaudoin, céréalier en Seine-et-Marne, fait partie des manifestants de tout à l'heure.

11h07 : Il semble que les agriculteurs soient particulièrement mécontents du travail de leur ministre Stéphane le Foll, qui est également le porte-parole du gouvernement.

11h06 : #agriculteurs "On fait quand même souvent profil bas...", répond un agriculteur derrière moi.

11h06 : #agriculteurs Les responsables demandent maintenant aux militants de "se disperser" et de "faire profil bas".

11h06 : #agriculteurs Le préfet a assuré que les 5 interpellés ne seront pas poursuivis et vont être libérés.

11h06 : Après les heurts et le démontage du stand du ministère de l'Agriculture, cinq agriculteurs ont été interpellés. Mais ils ne seront pas poursuivis, selon le préfet.

10h55 : Depuis des mois, agriculteurs et éleveurs manifestent pour dénoncer la baisse de leurs revenus et des charges lourdes. Trois filières sont en grande difficulté. Le point avec France 3, à l'occasion de l'ouverture mouvementée du salon de l'Agriculture.



10h46 : @anonyme Cela ne leur apporte pas de popularité, mais ils n'en perdent pas tant que ça. Huit Français sur 10 soutiennent les manifestations des agriculteurs, selon un sondage publié par France Info. Les sondés considèrent que les producteurs et les éleveurs sont "utiles", "courageux", "passionnés", et "sympathiques". En revanche, leur ministre de tutelle, Stéphane Le Foll est "plutôt un mauvais ministre pour plus de la moitié des sondés (et un quart d'entre eux ignorent qui est Stéphane Le Foll).

10h42 : Et ça leur apporte quoi aux agriculteurs ce genre d'action stupide ? Sûrement pas de la popularité!

10h42 : Triste image donné par les agriculteurs francais, ça ne donne franchement pas envie d'aller au salon

10h40 : Des voyous à qui on va pardonner à cause du désespoir. Pauvres agriculteurs !!!!

10h39 : Si je comprends la détresse je comprends moins la violence et la casse qui sont souvent liées aux manifestations (voire les pneus qui brûlent alors que nous connaissons la toxicité de leur fumée)

10h39 : Vous êtes globalement d'accord sur une chose, dans vos nombreux commentaires : les violences des agriculteurs sont incompréhensibles et peu productives.

10h29 : Voici ce qu'il reste du stand du ministère de l'Agriculture, après le passage des militants (très) en colère.


10h19 : #agriculteurs Les CRS ont emmené des manifestants qui tentaient de bloquer la camionnette derrière des barrières.

10h18 : #agriculteurs Voilà la scène

10h20 : #agriculteurs Les agriculteurs sont sortis pour essayer de bloquer la camionnette de police qui emmène les deux manifestants arrêtés

10h17 : Deux manifestants ont été arrêtés et emmenés par la police. Mais d'autres agriculteurs ont tenté de bloquer le véhicule de police. La situation est très tendue, à l'extérieur du salon, selon notre journaliste sur place.

10h14 : C'est facile de dire aux agriculteurs de faire du bio . Savez vous combien de temps il a faut à une exploitation pour obtenir le label bio et l'investissement que cela demande ? Serez-vous prêt à payer les produits au prix qu'il convient pour payer cet investissement ?

10h13 : Vous n'êtes pas tous d'accord (heureusement, sinon, on s'ennuirait) sur le passage à la production biologique pour les agriculteurs en crise.

10h12 : Chez nous, dans la Nièvre, lorsque nous roulons avec les enfants, on fait un jeu : 5 points pour qui voit une vache, 10 points pour qui voit un étang, 50 points pour qui voit un humain.

10h11 : Nicolas Enault vous a montré tout à l'heure le cochon-vache dont il est très fier. Voici maintenant sa carte, qui vous montre les départements où le nombre de bêtes dépasse le nombre d'habitants. Une carte qui a fait réagir @anonyme, qui vit dans la Nièvre.




10h09 : C'est d'ailleurs ce qu'ont fait les frères Gosselin, que notre journaliste Benoît Zagdoun a rencontrés, en Normandie. Ils ont fait le choix de l'agriculture bio et ne le regrettent pas.




(BENOIT ZAGDOUN / FRANCETV INFO)

10h03 : Les agriculteurs n'ont qu'à s'en prendre qu'à eux mêmes : certains ont compris en produisant mieux et moins.

10h03 : Jeu de dupes de la FNSEA ! Il faut changer de système agricole avec de la qualité ! 3/4 du porc bio vient de l'étranger ! L'agro-alimentaire détient le pouvoir !

10h03 : C'est à eux de remettre en cause leur façon de produire, tous ceux qui l'ont fait se portent mieux et vivent de leur activité ! Les exemples sont nombreux.

10h02 : Dans les commentaires, nombreux, je lis des avis très divergents. Un message revient souvent, toutefois : "c'est aux agriculteurs de changer".

10h01 : #agriculteurs "Les policiers en civil sont venus nous charger et nous évacuer, alors qu'on se contentait de déplacer les bouts du stand"

10h00 : #agriculteurs "On nous parle de simplification depuis 2 ans, donc on a voulu leur montrer ce que ça voulait dire"

10h00 : #agriculteurs "On voulait enrubanner le stand du ministère, finalement on l'a démonté"

10h00 : Les agriculteurs lui expliquent pourquoi ils ont démonté un stand.


10h00 : #agriculteurs Un troisième aurait été menotté et emmené plus loin par la police.

10h00 : #agriculteurs Selon un des responsable de la FNSEA, les forces de l'ordre procèdent au relevé d'identité de deux militants

10h00 : #agriculteurs Les CRS sont sur place et ont sortis boucliers et casques

10h00 : Après le démontage d'un stand du ministère de l'agriculture, l'ambiance est encore plus tendue. Notre journaliste Marie-Violette Bernard est sur place.

09h48 : #agriculteurs Les manifestants ont tenté de démonter le stand du ministère tout à l'heure, jusqu'à l'intervention des forces de l'ordre

09h47 : #agriculteurs Il y a de l'animation devant le stand du ministère de l'agriculture

09h30 : "Il y a des pressions qu'il faut exercer ici en France sur la grande distribution", a déclaré François Hollande.

09h29 : La loi LME adoptée en 2008 était une réforme des relations commerciales entre distributeurs et fournisseurs. Destinée à rééquilibrer le rapport de force entre les producteurs et la grande distribution, elle n'a finalement pas beaucoup aidé des agriculteurs.

09h27 : La loi de modernisation de l'économie (LME) sur la grande distribution "doit être revue", selon François Hollande.



09h22 : Dans certains coins du pays, le nombre de bêtes dépasse largement celui d'habitants. J'ai dessiné la carte de ces 22 départements où il y a plus de vaches ou de porcs ou de moutons que d'êtres humains, vous pouvez la voir ici. Vous y trouverez même un département dans lequel il y a plus de cochons ET de vaches que d'habitants !

09h20 : #agriculteurs François Hollande est maintenant au pavillon France, pour parler de la pêche française.

09h20 : #agriculteurs Hollande: "Je suis là aujourd'hui pour montrer qu'il ya une solidarité nationale"

09h20 : #agriculteurs Hollande: "Si les exploitations viennent à fermer, c'est tout le pays qui va s'en ressentir"

09h11 : Petit tour chez le marchand de journaux. Parmi les éditions du week-end, seul L'Humanité fait sa une sur les agriculteurs.


09h04 : #agriculteurs Hollande: "Mais à l'égard de l'agriculture européenne" 2/2

09h04 : #agriculteurs Hollande: "La France demande aujourd'hui la solidarité de l'UE, non pas à l'égard de l'agriculture française" 1:2

09h04 : "Les cris de détresse, je les entends"

C'est ainsi que François Hollande répond aux sifflets qui l'ont accueilli, à son arrivée au salon.

09h02 : "Cette crise elle a un nom, c'est la surproduction. Il y a quelques années, avant que je sois président, on a supprimé les quotas laitiers, on a donné des avantages à la grande distribution"

François Hollande s'exprime devant la presse, depuis le salon de l'Agriculture.

08h40 : Nos confrères de France 2 sont aussi sur place. Voici les images qu'ils ont pu filmer de François Hollande lors de son arrivée au Salon de l'agriculture.

08h36 : #agriculteurs Un nouvel agriculteur a interpellé le ministre et le président, qui discutent à présent avec lui.

08h36 : #agriculteurs En revanche, je n'entends toujours pas ce qu'il dit...

08h36 : #agriculteurs Vous cherchiez le président sur mes photos? Le voici.

08h36 : Retour au Salon de l'agriculture à Paris, où se trouve toujours notre journaliste.

08h33 : Il y a aussi des agriculteurs qui réussissent à s'en sortir malgré la crise agricole. J'ai rencontré les frères Gosselin dans le département de la Manche. Ils ont fait le pari d'une agriculture biologique, et de l'autonomie. Et ne le regrettent pas.

Vincent Gosselin et sa chienne de berger, Ibra, mènent le troupeau de vaches laitières au pré, à Fervaches (Manche) le 11 février 2016.

(BENOIT ZAGDOUN / FRANCETV INFO)

08h28 : Quel autre moyen ont ils ça fait plus d'un mois qu'ils sont dans la rue , pas beaucoup de changement pour eux .Il y a de quoi être en colère ( il faut que les grands groupes fassent un effort sinon rien ne bougera pour eux , s'ils comptent sur l'Europe pour les aider ils peuvent attendre longtemps ! )

08h58 : C'est toujours pareil, il n'y a pas de responsable. Une honte ! Courage aux agriculteurs

08h17 : Mais certains n'ont pas hésité à boycotter le Salon de l'agriculture. France 2 a recueilli les témoignages de trois d'entre eux, originaires des Côtes-d'Armor, du Tarn-et-Garonne et de la Dordogne. Il est question pour eux d'une autre façon de communiquer sur les difficultés qu'ils rencontrent dans leur quotidien.




(ANTHONY JOLLY - FRANCE 2)

08h10 : Attitude lamentable des agriculteurs !!

08h09 : #agriculteurs Mathieu: "la pression, il faut la mettre sur les grands groupes industriels"

08h09 : #agriculteurs Mathieu: "les politiciens n'ont plus de pouvoir sur le prix d'achat, donc ça ne sert à rien"

08h08 : #agriculteurs Mathieu: "La crise existe, mais le salon est notre vitrine, donc ce n'est pas le lieu pour manifester."

08h10 : Toutefois, tous les agriculteurs et éleveurs ne sont pas favorables à ces sifflets. L'un d'eux explique pourquoi à notre journaliste Marie-Violette Bernard.

07h59 : #agriculteurs Le mot d'ordre est visiblement autant de bloquer le président que de bloquer "les journaleux"

07h59 : #agriculteurs "Hollande, démission!" crient les militants.

07h59 : #agriculteurs Certains éleveurs montent sur les portants pu interpeller le président... Et jeter ce qui ressemble à de la bouse

07h59 : #agriculteurs Le président se fait une nouvelle fois huer, et ca bouscule.

07h59 : #agriculteurs François Hollande, arrivé au milieu des militants, se fait huer. "Voleur!", crie une éleveuse

07h57 : Des agriculteurs sifflent François Hollande en scandant "Démission" au Salon de l'agriculture.

07h57 : "En défendant l'agriculture je défends toute la nation, et donc venir exposer dans ce contexte, venir exposer ces animaux c'est vraiment un beau geste patriotique."

Le président François Hollande est arrivé à 6h46 au Salon de l'agriculture. Il a commencé sa visite par un entretien d'une dizaine de minutes avec le président de la FNSEA, Xavier Beulin. Il a ensuite fait une courte déclaration devant les médias.

07h55 : #agriculteurs Adrien: "On attend plus rien de François Hollande, il n'en a rien à faire de nous."

07h55 : #agriculteurs Adrien: "On en a marre de répéter les mêmes choses alors que ca ne bouge pas"

07h55 : #agriculteurs Ces deux éleveurs laitiers ne veulent pas discuter avec François Hollande, mais simplement lui montrer leur mécontentement

07h55 : #agriculteurs Adrien et Guillaume viennent de la région Rhone-Alpes.

07h55 : #agriculteurs Les éleveurs laitiers ont décidé, sans les syndicats, de porter des t-Shirts noirs aujourd'hui.

07h55 : #agriculteurs Le président avance avec difficulté vers la vache Cerise.

07h54 : #agriculteurs François Hollande et Stéphane Le Foll sont arrivés. Ils s'entretiennent avec les patrons des syndicats