VIDEO. Crise des éleveurs : les syndicats demandent une initiative européenne alors que la colère gronde

Les agriculteurs restent mobilisés. Des blocages ont été organisés. Les explications de France 2.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Mis à jour le , publié le

À Saint-Lô (Manche), les gendarmes ont été arrosés par un jet de purin lancé par les agriculteurs. Des bennes pleines de détritus ont été versées pour faire barrage aux forces de l'ordre. Enfin, des centaines de pneus ont été déversés devant la préfecture de la Manche ce mardi 2 février.


250 agriculteurs ont laissé éclater leur colère à Saint-Lô, ce qui a provoqué des affrontements avec les forces de l'ordre. "On va tous mourir. Tel que c'est parti il n'y aura plus d'agriculteurs et d'agriculture en France", déplore un éleveur.

Blocus jusqu'à jeudi

À Boulogne-sur-Mer (Nord), un long cortège de tracteurs a envahi le centre de la ville. Beaucoup de producteurs de lait avaient fait le déplacement pour une opération escargot. Ils réclament une hausse des prix. Des blocages ont aussi été installés devant certains supermarchés près de Montauban. Les différents blocus devraient être maintenus au moins jusqu'à jeudi.




Le JT
Les autres sujets du JT
Des agriculteurs manifestent à La Rochelle (Charente-Maritime), lundi 25 janvier 2016. 
Des agriculteurs manifestent à La Rochelle (Charente-Maritime), lundi 25 janvier 2016.  (CITIZENSIDE/FABRICE RESTIER / CITIZENSIDE.COM / AFP)